Téléchager le PDF complet des 167 affiches au format A4

LIBREMENT REPRODUISIBLE SANS INDICATION D'ORIGINE
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Du fric y'en a beaucoup trop, seulement pour quelques-uns qui n'en n'ont pas besoin. Notre survie n'a plus d'avenir. Il faut en finir avec cette soumission misérable à la dictature des milliardaires. Nous allons organiser l'égalité de tous les revenues, la répartition des richesses et du travail, la démocratie directe dans toutes les entreprises et administrations. Cela nous permettra de prendre le pouvoir de gérer nos conditions d'existence, de s'approprier nos vies et de les réaliser pleinement selon nos désirs...
Les attentats renforcent l'État, génèrent un régime autoritaire et policier fait de contrôles, de surveillances et d'interdits... La dictature économique devient aussi politique. Le terrorisme est l'allié objectif du capitalisme.

Affiche, si tu veux comprendre, apprend à agir par toi-même Affiche, Tout devient possible à ceux que n'arrête pas l'invraisemblable
Affiche, Quand la destruction de nos moyens de survie est insupportable, il est prudent de ne plus supporter Affiche, L'intelligence du moment n'est plus de résoudre leurs problèmes mais de s'approprier un monde partagé
Affiche, Penser à coté, c'est déjà s'inventer un devenir Affiche, Les réserves imposées au plaisir excite le plaisir de vivre sans réserve
La société à venir n’a pas d’autre choix que de reprendre et de développer les projets d’autogestion ...qui ont fondé sur l’autonomie des individus une quête d’harmonie, où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun. Raoul Vaneigem Affiche, Résister ne suffit plus... prenons l'offensive !
Affiche, La population râle et tire sur son sort, la programmation entreprise ramasse les dividendes, mais cette réalité n'est plus qu'affaires de croyances incertaines Affiche, Vivons dans le monde que nous inventons
Affiche, La crise c'est la guerre contre la dictature du capitalisme financier qui nous pourrit la vie Affiche, Le désir d'une vie autre est déjà cette vie là
Affiche, Le possible est plus riche que le réel, le futur y devient une invention quotidienne Affiche, Le futur est une manière d'être au présent, nous sommes le monde en devenir
Affiche, Jetons les milliardaires à la tombe qu'ils nous creusent Affiche, Quand plus rien n'est vrai tout devient possible
Affiche, Salops de riches, les spéculateurs milliardaires doivent maintenant restituer aux populations le butin de leurs forfaits Affiche, Vivre sans contrainte pour s'aimer sans entrave
Affiche, Agissons en sorte d'augmenter le nombre des choix possiblesAffiche, Le constat d'un monde en décomposition ignore le changement de perspective, l'émergence d'une vie nouvelle, l'aube du dépassement
Affiche, Le bonheur d’un seul est solidaire du bonheur de tousAffiche, Quand la confiance disparaît le spectacle s'effrite au verso, le dysfonctionnement se répand, un changement de perspective peut alors émerger
Affiche, La domination est lucide au moins en ceci qu'elle attend un assez grand nombre de catastrophes de première grandeur... Affiche, La vie a tous les droits, la prédation n’en a aucun
Affiche, Le spectacle du temps de l'absence occulte les possibilités d'un bouleversement Affiche, Leur problème n'est pas de guérir une société agonisante mais de lui garder une apparence de survie
Affiche, Et si la volonté de vivre soudain balayait de sa vague ces ruines où végète amèrement l’inexistence Affiche, Lorsque la réalité objective n'est plus que la pub d'une économie barbare destructrice dont nous sommes les objets, le rêve devient la pratique ludique d'une folie libertaire
Affiche, Le pillage des États par l'aristocratie financière, la panique de la faillite, provoquant régression et détérioration de la survie, réalisent l'achèvement d'un monde suicidaireAffiche, Les pouvoirs sont largement dépassés par La mondialisation financière. Agrippés à de vieilles utopies capitalistes, ils se débattent dans la confusion en ruinant leur avenir. Maintenant, pour eux, le pire est à venir... Ni contrainte ni entrave
L’erreur fondamentale de la lutte armée est d’accorder la priorité à un objectif militaire plutôt qu’à la création d’une vie meilleure pour tous. Or, pénétrer sur le terrain de l’ennemi pour en venir à bout, c’est trahir la volonté de vivre pour la volonté de pouvoir. Raoul Vaneigem Affiche, La fin des certitudes nous ouvre les portes d'un monde de possibilités
Affiche, Ni dieu ni maître, sans temps morts et sans entravesAffiche, C'est assez ! nous voulons tout et tout de suite
Nous sommes tous des étrangers dans un système injuste, inégalitaire et liberticide JT ou Pub, on nous prend vraiment pour des cons ! Les infos c’est “ici Paris“, “Minute“ de partout, censure et manipulation, la voix de leurs maîtres actionnaires. Les journalistes, esclaves des milliardaires, en justifiant la destruction de nos conditions de survie, sont dans les faits les ennemies du peuple.
Ceux qui parlent de révolution, baratine comme des charognards qui régurgitent leurs cadavres. La révolution ça se pratique maintenant en poussant l'action à l'inadmissible et décalant le combat jusqu'à l'intolérable. Affiche, Pour être heureux vraiment faut plus de gouvernement
Future en faillite ou rêves en dérive, désirer tout et ne rien attendre ! Affiche, L'imagination est plus importante que la connaissance, inventer c'est penser à coté. Ni contrainte ni entrave
Irrespectueux des bonnes convenances à prétentions révolutionnaire, l’insolence anticonformiste pousse les dérives collectives au dérapage intolérable, déjouant ainsi les règles de soumission jusqu’à l’inadmissible et au-delà. Beaucoup trop de cancers et de leucémie, le règne du nucléaire tire à sa fin. La vie avant tout !
Ceux qui parlent de théorie du complot sans se référer explicitement à la critique du spectacle comme idéologie de la caste dominante, s’économisant ainsi tout discernement et toute argumentation pour bannir les hérétiques ne sont que les esclaves du système barbare de ce vieux monde en perdition. Affiche, vivre sans temps mort et jouir sans entraves

Ce système immonde qui n'a plus la moindre dignité, ne nous indigne pas mais nous répugne et nous révolte. On ne leur demande rien, on prend le pouvoir sur nos vies, on occupe notre monde Place au peuple ! Nous sommes les 99%. Ne laissons pas les 1% nous voler notre monde, détruire notre vie, ruinner notre devenir. Occupons l'espace de travail, les classes, les places, les palaces, les places boursières, les médias de masse... Mouvement des occupations, prends ta place, casse la glace, dépasse l'interface...
L'information truquée répandu par les mafias affairistes, décervelle méthodiquement les populations et les assujetties dans un ressentiment résigné.
Ce n'est pas une crise, c'est le fonctionnement normal du système d'exploitation devenu, depuis peu, illimité. Ce n’est pas un accident de parcours, mais bien l’achèvement routinier d’une société sans devenir. Les mafias affairistes s’agrippent à leur invention suicidaire dont elles profitent allègrement, possédées par leur cupidité maladive. Il n’y a plus de limites à la dégradation des conditions d’existence, sauf évidemment, leur suppression. Sous l'aiguillon du totalitarisme de l'argent, nous sommes entrés dans l'ère du rien. Le jeu d'échecs est manipulé par un idiot. L'envers vaut l'endroit. Tout est emporté dans le maelström du profit, où la vie se vidange.
Survivre devient impossible, il faut détruire ce système qui me détruit ! On ne peut pas comprendre le système avec le point de vue des calculs truqués des trafics capitalistes. Inventons des incroyances, des ailleurs utopiques à vivre maintenant en s'appropriant notre monde dans son devenir !
Sous couvert du libre choix, ils ont choisi la liberté d'être esclave du futile, du frelaté et, plus dommageable encore, de faux besoins et de désirs factices. Dès l'instant où la désobéissance civile émane moins du volontarisme que de la pulsion de vie, aucune oppression n'est de taille à résister au déferlement des libertés auxquelles vivre convie en vagues irrésistibles.
Les illusions publicitaires ne bernent que les abrutis. Consommer des marchandise ne comble plus le manque à vivre. Les solutions idéales ne peuvent que s'imposer autoritairement. Elles n'ont jamais réaliser que le pire... Aucune solution ni aucune règle n'est définitive ! Se jouer du système permet de déjouer ses pièges et d'être incontrôlable.
Si la liberté d'expression ne peut pas se limiter, aucun acte barbare ne peut être toléré ! Méfie-toi du respect ! Il cache trop souvent une servitude volontaire. Le désir de vivre ne se soumet à aucun ordre, car l'autorité est toujours abusive. Ni contraintes ni entraves !
Ne se comparer à rien ni à personne... L'authenticité vécue ne s'embarrasse pas de représentations. Tout être humain est unique. on est ce que l’on devient, on peut Désirer tout et ne rien attendre... Si la maîtrise des chiens et des loups exige un esprit de domination et une autorité sans faille, contraindre son semblable ou obtempérer à un ordre, c'est régresser au stade animal.
Survie de merde. Ni contrainte ni entrave. La peur et l'insécurité institutionnalisées permettent de faire passer le racket organisé par les mafieux milliardaires du milieu financier, pour le remboursement à vie d'une dette sous peine de mort.
Affiche, Actionnaires, financiers, spéculateurs vampires Mieux que le lavage de cerveau, le totalitarisme de l'argent a instauré le règne du décervelage. L'exaltation du médiocre et de la nullité a toujours été l'apanage du pouvoir autoritaire.
Le règne de la peur a trop duré ! Pas de place aux gangsters de la politique liberticide, aux hommes de main du capital, larbins des millionnaires. Le racisme archaïque, la terreur politique et policière ne passeront pas ! La dictature des mafias affairistes doit tomber pour de bon. Guerre aux fachos ! ni contrainte ni entrave Ne pas s'arrêter aux apparences de la rentabilité comptable permet d'aller plus loin et de renverser la perspective de ce monde à l'enversVous nous prenez vraiment pour des cons, vous vous y croyez... Le conditionnement par vos illusions ne marche plus qu'en apparence seulement, son temps est passé. C'est maintenant à nous de décider de notre devenir. Ne sombrons pas avec une société mortifère qui se désagrège, n'ayons pas peur des ruines ! Notre plaisir s'émancipe dans la révolte Publicité de la soumission, l'info passe sous silence le soulèvement qui commence. La révolution ne sera pas télévisée ! Fermer sa gueule bien planqué chez soi, c'est communiquer haut et fort sa servitude volontaireLes capitalistes sont des voleurs ! Avec l'État ils forment une association de malfaiteurs qui escroque librement un peuple qui s'appauvrit dans l'esclavage et la misère. Il n'y a ni bon ni mauvais usage de la liberté d'expression, il n'en existe qu'un usage insuffisantSi tu veux sortir de la confusion, laisse tomber tous ces savoirs séparés qu'on t'a fait accumuler, zappe la pub et les infos, commence par douter, pense par relations, expérimente le hasard et interagis par toi-même. Pas de mérite aux salauds antisociaux ! Les décideurs ne sont que des pervers sociopathes. La destruction de la vie intoxique un monde en pièces... Nous sommes la nature en insurrection Sauvons le monde des vivants de l'enfer économique, éradiquons le capitalisme ! On peut oublier tout ce qu'on nous a inculqué, et commencer par rêver... libre ! Nous ne sommes pas des prétendants au pouvoir, ni des apôtres de l'argent, mais l'antidote en actionCe n'est pas tant les politiques, escrocs comme des hommes d'affaires, qui sont remarquables, mais bien le capitalisme qui est une gigantesque escroquerieaffiche - Gouvernement dégage ! Tout le pouvoir aux assemblées du peuple

Faut se payer leur tête, pas leurs dettesTout le monde déteste la police, le travail, l'autorité !

Plus que le bruit des bottes et le silence des pantoufles, l'assourdissement du spectacleChômeurs innocents, sacrifiés pour des profits dégueulasses

Affiche, Si on les laisse faire demain sera bien pireAutorité toujours abusive, à bas les chefs !

L'État ment éperdumentLibérez les chômeurs otages du terrorisme économique

Affiche, État vendu aux financier, capitalisme casseur de vieLa dette a déjà été remboursée, nous ne payerons pas les intérêts !

Affiche, Rien à FOOTre, se démarquer de la compétition des entreprises qui nous saignent Merde à l'autorité, démocratie générale

Affiche, Actionnaires parasites, l'entreprise appartient à ceux qui y travaillent Affiche, Chômeur pas chien

Affiche, Barbarie et confusion, la fin de la préhistoire Affiche, De l'argent y'en a trop, paradis fiscaux, comptes numérotés, bulles financières

Le Pen millionnaire cherche à sauvegarder les privilèges bourgeois contre l'ennemie intérieur en imposant par la force la dictature Sans sanction ni contrôle ni classe ni compétition, la connaissance est le fruit du désir

Égalité totale, démocratie générale, système dégage ! Sans contrainte, sans entrave

Affiche, Des moyens d'existence pour tous Affiche, Ecole, pub, infos, TV, formatés à une survie de servitude

Affiche, L'ennuie est résignation, la folie est rébellion Affiche, C'est la fin des certitudes, expérimentons le hasard

Affiche, Fliqués, contrôlés, standardisés, nous ne sommes pas des numéros Affiche, Gagner toujours plus en écrasant les autres, pas de mérite dans la barbarie

Affiche, Gouvernement, spéculateurs, actionnaires, tous de la racaille à passer au karcher Affiche, Grève sauvage, autogestion

Affiche, Insurrection, la vie en devenirDanger, autorité rend con

Affiche, La dictature des milliardaires c'est l'arnaque et la misèreAffiche, Lycéen pas chien

Affiche, Asservi exploité puis crever dans la misère. Abolissons l'esclavage salarial !Affiche, Ni foire ni kermesse, sans logo sans sono, nous ne sommes pas à vendre

Rentabilité partout, humanité nulle partLes riches sont toujours des voleurs

Arrêt immédiat des sanctions et radiationsAffiche, Partage des richesses et du temps de travail, travailler moins pour vivre mieux

Affiche, Les vérités et les séparations on s'en foutLa crise est un racket officiel

Affiche, on ne revendique rien, on prend, on occupeAffiche, Si vous pensez pour les autres, les autres penserons pour vous

Affiche, Tu vends ta survie, vole ta vieAffiche, Qui sème la misère récolte la colère

Affiche, La crise c'est la guerre contre l'économie et la financeAffiche, un revenu décent pour tous les sans-emploi

Jetons tous les milliardaires à la tombe qu'ils nous creusent ! Affiche, Survivre jusqu'à 67 ans avec le RSA, le pire est à venir

Lycées entreprises, lycéens marchandisesAffiche, Ne payons plus les intérêts aux milliardaires. Répudiation de la dette de l'État

Affiche, Maître de notre vie, sans esclavesAffiche, Nous ne voulons plus de miettes pour survivre, vivre sans entrave

Affiche, Arrêtez les licenciements des chômeursAccapareurs du pouvoir usurpateur des richesses, dégage !

A bas la dictature des milliardaires, démocratie directe partout et pour tousAffiche, La dette ne sera jamais rembousée à l'aristocratie financière

Interdits partout, responsabilité nulle partErreur système, révolution

Discrédite l'autorité, Démocratie généraleNous ne sommes pas les marchandises des spéculateurs

Le mépris ça suffit ! La hiérarchie c'est finie.La dette est une invention, un trafic financier de quelques dizaines de milliardaires pour escroquer le monde

Un tiers de la population est sans emploi, exclu d'un monde en décompositionExplosion du chômage, surexploitation des travailleurs

Surenchérissement de la spéculation, dépression du capital, pressions infernalesInfo fais moi peur que je me recroqueville dans ma coquille !

Si tu croises un journaliste bats le ! Si tu ne sais pas pourquoi, lui, il le sait Rentabilité, suppression des vampires actionnaires et des financiers parasites

Gouvernement larbins des milliardaires, DÉGAGE !Chômeurs assassinés pour des profits dégueulasses

Trop c'est trop ! Chômeurs enragésComptes truqués, un tiers de la population est sans emploi

Accapareurs, esclavagistes, escrocs, traficoteurs, mafieux, cleptomanes, vampires, Salauds de richesLa soumission aux programmes informatiques rend docile, bête et méchant

Égalité de tous les revenus, partage des richesses, répartition du temps de travailDu fric y'en a trop pour ceux qui n'en ont pas besoin

Sacrifices, servitude, résignation, mortification, ou révolteChômeur victime présumée innocente, Pôle Emploi soupçon injustifié, suspicion abusive

Choisir les gestionnaires de la dictature économique est preuve de soumission Survivre dans la misère ça suffit, nous voulons vivre !

Nous ne sommes pas contre les jeunes mais contre ce qui les a fait vieillir prématurément dans la soumission, Front de Libération de la Vieillesse au Chômage Affiche, société précaire, futur en faillite

Le capital c'est du vol. Faire de l'argent avec de l'argent sans produire pour la société, est une escroquerie politique qui cache un vaste pillage social. Ne vivons plus comme des esclaves

Élire les gestionnaires du système d'exploitation, qu'ils soient hypocrites, arrogants ou archaïques, c'est toujours choisir la dictature économique La dynastie des millionnaires Le Pen et Cie représente les intérêts de la petite bourgeoisie

Debord. Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique. Le capitalisme c'est la guerre partout ! La concurrence des pouvoirs est toujours destructive.

État d'urgence écologique et sociale Censure partout. Paris n'est pas charlie

Nos désirs sont désordre, ni contraintes ni entraves ! On ne négocie pas le poids de ses chaînes ! A bas l'esclavage salarial, égalité générale !

Nous ne voulons pas ce que l'on veut de nous. Insoumission ! On se fout du foot. Contre la compétition des marchandises humaines

Interdits partout. Manif sauvage sinon rien Abolition de l'esclavage du travail !

Police agressive partout en ville, sécurité nulle part Guerre terroriste ou terreur d'État, stratégie de la dictature

Nous sommes tous des casseurs d'interdits ! S'écraser devant l'autorité ça suffit ! Bloque ton bahut et descend dans la rue !

Info toxique On commence par faire péter les interdits ! Ni contrainte ni entrave

Pas inoffensif, ingouvernable !

Téléchager le PDF complet des 167 affiches au format A4

LIBREMENT REPRODUISIBLE SANS INDICATION D'ORIGINE

_______________________________________

The ChangeBook / Google+ / Facebook inventin / Facebook Lukas Stella
mégapole
Affiches inventin, anarchistes, marxiennes, dialectiques, situationnistes, écologiques, psychanalytiques, constructivistes radicales, sceptiques, pragmatiques, situationnelles...
---AFFICHES / INVENTEURS D´INCROYANCES