FILMS ET VIDEO / LES INVENTEURS D´INCROYANCES
Partage de vidéos et de films appliquées à des changements de perspectives
du negatif a l'oeuvre

Emeutes a Athène, Grèce

__________________________

SUR LA TÉLÉVISION

Pierre Bourdieu Exposé sociologie de Pierre Bourdieu au Collège de France

"La télévision fait courir un danger très grand aux différentes sphères de la production culturelle, art, littérature (...), un danger non moins grand à la vie politique et à la démocratie". Le ton est donné, celui d'un propos argumentatif, si l'on en croit Pierre Bourdieu, propos qu'il choisit de soutenir à la télévision tout en s'inscrivant en faux des règles classiques de mise en scène, pour lutter contre la manipulation, pour la liberté de pensée. Une liberté de pensée à laquelle les journalistes renoncent, ficelés qu'ils sont par une concurrence furieuse. Celle du marché d'abord : qui dit concurrence entre chaînes de télévision, dit audimat, recherche de scoop, fast thinking pour le journaliste pressé, fast food culturel pour le consommateur. La concurrence ne s'arrête pas là : il y a celle active au sein du champ journalistique : avoir son émission de télévision, c'est le minimum pour exister, dans la presse écrite comme ailleurs. Il est bien loin le spectre du quatrième pouvoir, l'heure est à l'organisation savante des plateaux, à l'emprise de quelques journalistes sur la presse..."

https://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY

__________________________

NEUROMARKETING : VOTRE CERVEAU LES INTÉRESSE

Elise Lucet, Cash investigation

Les marques sont de plus en plus nombreuses à scruter le cerveau de leurs clients. A l'aide d'IRM ou d'électroencéphalogramme, elles se livrent à des études sur le subconscient pour pousser à acheter. C'est le « neuromarketing », une pratique interdite. Une chaîne de restauration rapide a notamment expérimenté des odeurs artificielles sur des cerveaux de consommateurs. Un géant de l'industrie cosmétique, un service public et le secteur bancaire sont eux-aussi démasqués.

https://www.youtube.com/watch?v=7OqBkm2Pi6I

__________________________

JACQUES ELLUL - LE SYSTÈME TECHNICIEN

Jacques Elllul, professeur de philosophie à l'Université de Bordeaux

Il est l'auteur d'une quarantaine de livres et de centaines d'articles. Dans son ouvrage le plus important, Le système technicien, il a démontré que la technique constitue un système. Voilà pourquoi, aux États-Unis notamment, où il est mieux connu que dans son propre pays, la France, Ellul est au centre du débat et de la réflexion sur la technique.
Ceci est un entretien avec Jacques Ellul, tourné à Amsterdam.

https://www.youtube.com/watch?v=01H5-s0bS-I

__________________________

MARINALEDA, UN VILLAGE EN UTOPIE

Commune d'Espagne qui vit en démocratie directe depuis la fin de la dictature franquiste

Il était une fois l’humble village de Marinaleda, à 30km de Séville en Espagne. Un beau matin de 1979, tout le village se mit en marche pour occuper le lac d’une riche famille locale. Face à cette famille qui possédait toutes les terres alentours, soit 12 000 hectares, les habitants ne possédaient rien. Pour demander le simple droit de puiser de l’eau dans le lac, ceux-ci ont occupé les lieux pendant 10 ans, face à un propriétaire tenace et aux forces policières. Pourtant après 10 ans de lutte, ce riche propriétaire finit par céder 10% de terre. Ces 10% ont changé le destin de 3000 personnes…
Alors que l’Espagne bat des records de chômage et d’expulsions, qu’y a t-il de spécial à Marinaleda ? -Un salaire identique pour tout le monde -Pas de propriété privée, pas de chef -Moins de 5% de chômage -Pas de dette -100% des habitants avec un toit -Des maisons auto-construites par les habitants. -Un loyer à 15€ pour 90m² avec petit jardin et garage -Une crèche pour les enfants à 12€ par mois, repas compris -Un accès Internet gratuit pour toute la ville -Une assemblée populaire réunie 70 fois par an, pendant laquelle tous les habitants, des enfants aux seniors, sont appelés à débattre et venir décider en temps réel du bien-fondé de toutes les dépenses publiques, au vote à main levée.
Révolutionnaire ? Pas tant que ça pour des assemblées qui existaient déjà ici au 14ème siècle. Sans compter l’exemple démocratique de l’antique ville d’Athènes.
Et pour financer cette utopie, la ville a su exploiter un trésor local : l’huile d’olive. De la production à la distribution, les habitants maîtrisent toute la chaîne. 400 artisans de la terre pour l’oliveraie et 250 employés pour l’usine de fabrication; employés qui au même titre que le responsable analphabète de l’usine, participent tous aux décisions de manière égalitaire. Tout est auto-géré, sans propriétaire ni chef, si ce n’est l’ensemble des habitants.
Si vous souhaitez changer de point de vue sur la société et vous ouvrir aux potentiels du collectif humain, posez-vous 20 minutes et laissez-vous simplement guider par l’énergie de Juan Manuel Sánchez Gordillo, le maire de cette ville utopique, qui à la question "Mais comment avez-vous fait pour être réélu maire 7 fois ?" répond ainsi : "Je crois que le secret c’est d’être le premier à l’heure des sacrifices et de la lutte, et le dernier à l’heure des bénéfices".

http://www.youtube.com/watch?v=UkLbnLpHl-8&fb_source=message

__________________________

GAME OF FRAUDE

Game of fraude, Ales<a id= Alessandro Di Giuseppe, clip de campagne, 2017

Plus que jamais, il nous faut faire des rénormes courageuses, oui, vous avez bien lu, des rénormes, c’est-à-dire des réformes profondément ancrées dans la norme. Autrement dit, une véritable rémolte : une révolte molle !

Libérer la kroissance, le kapital et la konsommation !

Je créerai le Conseil National de la Résignation et veillerai à briser les acquis du Conseil National de la Résistance.
Arrêtez de penser ! Dépensez ! Rés

__________________________

LUTTE DE CLASSE À OAXACA

2016

Cette vidéo a été élaborée par des militants mexicains au moment ou les faits se produisaient, juste après le massacre de Nochixtlan, dans l’état d’Oaxaca, le 16 juillet 2016, quand la police à ouvert le feu contre des manifestants qui bloquaient une route d’accès une raffinerie.

Actuellement (début 2017), le conflit n’a pas été résolu, mais les barricades ont disparu et les assemblées où se discutaient comment structurer la lutte ont quasiment disparues aussi.
Pour autant, cette vidéo n’essaye pas d’affirmer des conclusions, compte tenu des contradictions posée"Marinaleda"par le capital, le prolétariat comme sujet potentiellement révolutionnaire, devrait démontrer dans les faits, jusqu’où peut aller cette rupture avec cette réalité de misère.

À l’heure actuelle, nous assistons sans aucun doute à l’intensification de la lutte de classe à Oaxaca au Mexique. Le conflit actuel nous rappelle celui de l’année 2006, dans lequel notre classe a jailli sur la scène lors d’un grand soulèvement qui fut marqué par un avant et un après.

"Le prolétariat a relevé la tête et il sait qu’entre les deux classes – celle des affamés et celle des rassasiés, celle des pauvres et celle des riches – il ne peut pas y avoir de paix, il ne doit pas y avoir de paix, mais bien la guerre sans répit, sans merci, jusqu’à ce que la classe ouvrière triomphante ait jeté la dernière pelletée de terre sur la tombe du dernier bourgeois et du dernier représentant de l’autorité"...
Ricardo Flores Magon

En 2012, dans cette région connue sous le nom du Mexique, une série de réformes ont été approuvées par tous les partis politiques, visait clairement à satisfaire les intérêts de la bourgeoisie locale et internationale, ainsi que les organismes financiers mondiaux dont dépend l’ensemble de l’économie mondiale.
Leur but, de toute évidence, n’est ni plus ni moins que d’amasser plus de richesse au prix de la dépossession et de l’appauvrissement des exploités de toujours.

L’une de ces réformes est celle qui concerne la question de l’éducation, qui au-delà du discours hypocrite plaidant pour l’amélioration de l’éducation et autres bobards, vise en réalité à mettre en œuvre des réductions de salaire pour les travailleurs du secteur de l’enseignement, en plus de mettre en péril la préservation des emplois puisqu’ils seront soumis à d’absurdes examens d’aptitude. En réponse à cette réforme, divers secteurs de prolétaires de l’éducation se sont opposés à ce que soit mené à bien ce réajustement, et ils ont depuis entrepris régulièrement une série de manifestations.

La combativité conçue dans la lutte contre ce qu’on nous impose a soulevé l’enthousiasme et il y a de plus en plus d’exploités qui rejoignent les protestations et les manifestations ; celles-ci se sont étendues et propagées au-delà de la zone comprenant le Pacifique Sud, elles ont aussi eu lieu dans le Golfe, le centre et même dans le nord du pays. C’est dans cette généralisation de la lutte qu’on doit mettre en évidence un fait très palpable : comme en écho, de nombreux prolétaires ont commencé à entrevoir la nécessité d’unifier leurs forces.

« Le prolétariat renaît nécessairement de ses cendres et se développe en même temps que la privation de propriété devient plus contradictoire à toute vie humaine. Par conséquent, dès que l’atmosphère se raréfie et que le prolétariat commence à montrer ses poings, faisant trembler la terre ferme, la théorie de la disparition du prolétariat s’écroule. Son plumage se décolore et tombe allègrement, laissant son corps idéologique plus déplumé qu’un poulet dans un abattoir. Le prolétariat réapparaît, en rupture avec tout et tout le monde, ce qui confirme que les funérailles qui lui étaient consacrées n’étaient les siennes. »
Prolétaires Internationalistes

Le niveau de conflit à Oaxaca a augmenté de manière significative, et en cette année 2016, dans le cadre de l’anniversaire du soulèvement qui a eu lieu il y a 10 ans, Oaxaca entre à nouveau en éruption.

Les actions de notre classe ont provoqué un court-circuit dans le monde de la marchandisation et du profit. Les barrages routiers, les piquets de grève, les expropriations et les sabotages des infrastructures commerciales et de l’État font partie de la critique pratique que notre classe subjuguée assume, réaffirmant ainsi la supériorité de l’humanité et de la vie contre la domination de la dictature marchande généralisée.
Empêcher la libre circulation des flux commerciaux implique également de subvertir la normalité de la soumission dans laquelle nous emprisonnent les contours de la misère citoyenne. Alors que les profits de la bourgeoisie se voient affectés, la passivité et la docilité imposées dans la vie de tous les jours en viennent à être écrasées par une communauté de lutte émergente, communauté qui se manifeste comme un être collectif combattant un ennemi déterminé.

C’est dans ces moments précis que tous les mythes qui éternisent la morale bourgeoise se retrouvent sens dessus dessous ; car le regroupement des exploités fissure l’individualisme, la délation et le repli sur soi-même. Toutes ces actions d’agitation à Oaxaca l’ont mis en évidence.

Malheureusement, en dépit de sa force et de sa combativité, la critique générée par le prolétariat dans la chaleur du conflit a été très limitée depuis le début. Il n’est pas arrivé à saisir que l’ampleur du problème ne réside pas dans la « réforme de l’éducation », que si celle-ci vise directement à exacerber les conditions de misère généralisée, cette réforme n’est pas la racine du problème.

La perspective de la destruction du Capital n’est toujours pas latente, et en lieu et place, ce qui prime c’est la stagnation des dynamiques localistes, activistes et immédiatistes. Ainsi, c’est la domination des syndicats en tant que médiateurs du conflit qui prévaut, et avec eux, la fausse illusion que tout sera résolu par le dialogue avec les bourreaux.

Il est clair que les exigences de la CNTE [Coordination Nationale des Travailleurs de l’Education] ont été dépassées et que ceux qui sont en train de participer à cette vague de protestations violentes ne sont pas seulement des enseignants, mais il s’agit bien du prolétariat en général, c’est la classe des exploités dans son ensemble qui s’est unie pour se battre contre l’intensification de la misère, contre la déprédation et l’imposition de la brutalité du Capital qui frappe tous les exploités de la même façon.

Cependant, tout comme il y a dix ans, le mouvement a débordé les premières consignes des enseignants en grève, et il a développé une lutte plus généralisée et menaçante contre tous les pouvoirs économiques et politiques constitués ; comme en cette occasion presque identique d’il y a dix ans, aujourd’hui, le mouvement est menacé par les mêmes négociateurs et conciliateurs de toujours ; que face à l’augmentation de la rage et l’impulsion de la lutte, on ne passe pas sous silence aucune possibilité de négocier ; négocier le sang des camarades tombés en
échange de miettes.

Si aujourd’hui les travailleurs qui adhèrent à leurs syndicats ne parviennent pas à briser les corsets imposées par leurs propres structures, nous verrons à nouveau l’éloignement des prolétaires qui se sont identifiés à leur lutte, qui l’ont faite leur et qui se rendent compte de la nécessité de lui donner un contenu plus radical.
En ce qui concerne le tas de fumier gauchiste composé des partis électoraux, fronts et syndicats, conformément à leur rôle timoré et confusionniste, il n’a pas hésité à adopter son verbiage contre tout ce qui, à l’intérieur du mouvement, implique le débordement et la rupture de l’encadrement.

Le doigt citoyenniste, sous le couvert de son conspirationnisme infâme et médiocre, a de nouveau condamné l’émergence d’actions perturbatrices entreprises par les prolétaires. De cette façon, ils ont fait tout le nécessaire pour que les consignes et les raisons de la lutte n’aillent pas à la racine du problème, et ainsi, avec toute leur capa- cité de cooptation, ils ont limité la protestation à des marches pacifiques, organisées afin de satisfaire l’ego opportuniste des petits candidats-aspirants à la relève du pouvoir.

L’ensemble du gauchisme et du citoyennisme, bien que faisant semblant d’être opposés à l’ordre dominant, ne sont rien d’autre que leur défenseur fidèle, puisque leurs programmes qui sont purement progressistes et réformistes, laissent intact, vénèrent et sacralisent tout le conglomérat des institutions et des structures qui soutiennent la société de classe : les lois, la constitution, le progrès, la patrie, les prisons, la propriété, les droits, les liber- tés… bref, toute la boue pourrie qui donne corps à la civilisation capitaliste.

Et si cela ne suffisait pas, il faut ajouter à cela le cynisme brutal des journalistes charognards qui, à travers les médias bourgeois, sont prompts à répandre la voix de leurs maîtres, et applaudissent l’arrivée de troupes dans les zones de conflit. En chœur, les politiciens lors de conférences de presse remettent sur le tapis leur haine de classe et leur mépris racial envers les prolétaires qui ne se soumettent pas.

Il n’est donc pas surprenant que la bourgeoisie dans sa quête pour maintenir la normalité nécrotique du capital, exprime sa grande crainte que le conflit ne se développe et s’étende, en préconisant avec impatience l’intervention des corps répressifs, pour démontrer qu’ils ne sont pas prêts à continuer à perdre des millions de pesos à cause des blocages menés à bien par les rebelles et les incontrôlés.

Quiconque qui assume la lutte contre la société bourgeoise sait d’avance qu’il a contre lui l’ensemble de l’organisation de la violence institutionnalisée, et tout le terrorisme capitaliste étatique... Par conséquent, de pareilles actions des puissants ne sont pas surprenantes, car la fonction réelle des agents de l’État, de la presse, des fonctionnaires, des soldats et de la police, est déjà trop bien connue.

Et si malgré tout cela, le doute demeure encore dans l’esprit des plus crédules, il y aurait lieu de lancer la question : avons-nous déjà vu un gendarme défendre les affamés et casser la gueule aux chefs d’entreprises ? Non, jamais, la question même met déjà à nu la réalité car la police est le bras armé des exploiteurs, dès lors, il n’y a aucune raison d’être surpris à ce que l’Etat décharge sa fureur quand les opprimés se soulèvent et frappent les intérêts des capitalistes. Il est tout aussi absurde et naïf de prier les représentants de l’État de punir ses mercenaires qui répriment, torturent et assassinent.

Après l’effusion de sang, une grande partie du corps enseignant insiste encore pour continuer à négocier avec l’État. Mais cette approche est sans avenir.

Qu’il n’y ait aucun doute, la colère exprimée dans les rues ne peut pas se contenter d’aspirer à démolir quelques réformes, ou à chasser du pouvoir un parti ou une personnalité. Ces désirs ne correspondent pas à nos besoins en tant que classe en lutte ; au contraire, ils ne font que nous détourner et nous distraire de la seule lutte historique que, tôt ou tard, nous devrons assumer : la destruction complète du capitalisme et de tous ses fondements matériels et idéologiques, ainsi que toute la machinerie de l’État et de ses institutions.

La lutte prolétarienne doit briser toutes les limites proposées par la bourgeoisie, il n’y a pas de place pour le respect de ses lois et de ses normes.

Croire que la situation actuelle peut être améliorée par les organes parlementaires et la législation, c’est forger notre propre défaite ; c’est renforcer les enclos de l’abattoir vers lequel on nous conduit encore et encore. Par conséquent, nous ne pouvons permettre qu’aucune structure social-démocratique, citoyenniste, pseudo-prolétarienne de s’approprier les combats en cours de développement, ce qui signifie leur laisser la voie libre pour ensuite s’asseoir à la table des négociations et discuter avec les exploiteurs de l’anéantissement du mouvement. Les morts ne peuvent pas être négociés.

Par contre, il devient latent pour les exploités de générer leurs propres réponses, des perspectives qui envisagent autre chose que le rafistolage de cette réalité misérable, mais surtout, d’être les agents directs des combats, et d’assumer la pratique antagoniste et révolutionnaire.

La tranquillité bourgeoise a été brisée. À Oaxaca et dans une grande partie du Mexique, ainsi qu’au Moyen-Orient, en France, Grèce, au Chili, Venezuela et dans d’autres parties du globe, nous voyons la fumée de la révolte, on sent que le sol ferme du capitalisme est en train de s’écrouler. Ainsi donc, préparons-nous pour les batailles révolutionnaires qui mettrons fin à ce monde de misère, afin de rétablir la vie et de s’ouvrir pleinement à la communauté humaine, au communisme et à l’anarchie.
Tant qu’existera la misère, il y aura des rébellions !
Guerre au Capital jusqu’à ce qu’il s’écroule !

Discute et dissémine...

https://www.youtube.com/embed/OKS1DsEHHno?vq=highres

__________________________

TENTATIVE D'EVASION (FISCALE)

Plus forts que les Panama Papers et les Bahamas Leaks !

Dans cette nouvelle émission «Regards», Monique Pinçon-Charlot, Michel Pinçon et David Leloup démontent les rouages de l’évasion fiscale et ses enjeux politiques. Depuis les plages paradisiaques des îles Caïman jusqu'au coeur de nos Etats où s'organise la fraude à grande échelle, ils mettent en lumière le cynisme et la cupidité des plus riches, mobilisés pour accumuler toujours plus d'argent... sur le dos des peuples.

Avec Monique et Michel Pinçon-Charlot, sociologues, autour de leur nouveau livre, «Tentative d'évasion (fiscale)», paru aux Editions Zones-La Découverte, et David Leloup, journaliste indépendant et réalisateur du film «L'homme qui voulait détruire le secret bancaire» (A Leak in Paradise).

"Chaque année, la fraude fiscale coûte aux États de l'Union européenne plus de mille milliards d'euros."

Une émission proposée par la FGTB wallonne & produite par le CEPAG
Réalisation: Yannick Bovy - Octobre 2016 - 29'30.

https://www.youtube.com/watch?v=GQEGkqWR01Q
http://t.ymlp14.com/juhavaejhyyarajmacaejbym/click.php
http://www.fgtb-wallonne.be/outils/videos/tentative-evasion-fiscale

__________________________

L'HORREUR POLICIÈRE

Ahou !

«Cette vidéo contient un certain nombre d'images violentes pouvant heurter la sensibilité du public.» C'est à raison que nous avertit Youtube à propos du dernier film d'Usul : « Les flics (tout le monde déteste la police?) ». Le vidéaste, cofondateur du collectif citoyen #OnVautMieuxQueÇa contre la loi travail, y brosse le portrait d'une police de plus en plus en plus violente. En toute impunité.

https://www.youtube.com/watch?v=R1jP4F-uLV8

ALORS C'EST QUI LES CASSEURS ?

Ces derniers mois, un remarquable vent de contestation s'est levé contre la loi travail.
Face à lui, le gouvernement, ses ministres, son président et sa police, ont fait le choix d'une répression politique et policière, d'un niveau rare et multiplié les coups de force afin d'étouffer le mouvement.
La précarisation, la violence sociale et la manipulation médiatique sont tout autant de symptômes qui traduisent le malaise d'une société où le peuple est stratégiquement muselé.
Ce film porte la voix de ceux qui se révoltent, quels qu'ils soient, et surtout de ceux que l'on n'entend jamais, méprisés par le pouvoir, les médias et le discours dominant.

https://vimeo.com/181344588
https://www.youtube.com/watch?v=URAb-apeTj0


PARIS / SOUS LES PAVÉS LA RAGE

PART 1
https://www.youtube.com/watch?v=tHeQtFsST_0
PART 2
https://www.youtube.com/watch?v=vqTyBqJVsng
PART 3
https://www.youtube.com/watch?v=W0CEKR5GOsg


PARIS / LE RETOUR DE LA RÉVOLTE
LOI TRAVAIL 15/9/2016

PART 1 : LYCÉENS - GARE DE LYON
https://www.youtube.com/watch?v=jJhCthYPy7o

PART 2 : BASTILLE - REPUBLIQUE
https://www.youtube.com/watch?v=SFDorB01aT4

__________________________

JEAN-MARIE BROHM

Sociologue, théoricien critique du sport capitaliste

JEUX OLYMPIQUES,
UNE INSTITUTION CAPITALISTE ET UNE MYSTIFICATION IDÉOLOGIQUE

Une émission d'analyse critique des Jeux Olympiques comme institution capitaliste et comme mystification idéologique (1ère partie) et d'histoire critique des Jeux Olympiques modernes (notamment des Jeux Olympiques de Berlin de 1936) depuis Pierre de Coubertin (2ème partie), avec Jean-Marie Brohm, professeur émérite de sociologie de l’Université de Montpellier III, auteur notamment de Le mythe olympique, de Pierre de Coubertin, le seigneur des anneaux : aux fondements de l’olympisme et de 1936. Les Jeux Olympiques à Berlin.

http://sortirducapitalisme.fr/media/com_podcastmanager/brohmjo.mp3

L'EURO 2016 ARME DE MYSTIFICATION IDÉOLOGIQUE ET DE DÉMOBILISATION

Une émission consacrée au contre-feu idéologico-médiatique au mouvement d'opposition au projet de loi-travail, l'Euro 2016™, arme suprême de l'Etat français, suivie d'une critique générale du système footballistique comme sous-système capitaliste et comme appareil idéologique du capitalisme et de l'Etat – avec Jean-Marie Brohm (professeur émérite de sociologie, fondateur de la théorie critique du sport comme sous-système capitaliste, auteur notamment de Le football, une peste émotionnelle aux éditions Gallimard)

http://sortirducapitalisme.fr/media/com_podcastmanager/brohmeuro2016.mp3

Extraits de l’introduction

Il y a quelques jours paraissait sur Paris Luttes Infos un article « Non à l’Euro 2016 : la domination sportive », où il était écrit « ce mois de juin 2016 se déroule en France un tournoi européen de football. Il est la propriété privée de la multinationale UEFA [...] qui a sa marque déposée : « l'Euro 2016 ». Notons également que cette « union » est adhérente de la très corrompue FIFA [...]. Pour ce soi-disant événement, une véritable mobilisation nationale se met en place. Par exemple, Hollande demandait récemment en vue de ce championnat que la Marseillaise soit chantée pour exalter les valeurs de la République [...]. Et Najat Vallaud-Belkacem [...] pouvait [...] annoncer la participation de jeunes scolaires au dispositif propagandiste ad hoc (la « Fan-Zone ») pour acclamer les mercenaires à crampons des pelouses. [...] L'institution sportive est une pieuvre qui colonise tous les secteurs de la société et en particulier l’École. Qui ne voit pas que la fonction politique de la propagande en faveur de ce tournoi estival est d'anesthésier la population afin de la détourner des véritables enjeux sociaux comme, par exemple, la lutte contre la loi travail ? C'est ainsi que l'institution sportive a su récemment imposer à l'État français – à l'occasion de l'Euro 2016 et ce, jusqu'en 2024 – ses exigences économiques et ses prérogatives en obtenant des cadeaux fiscaux scandaleux. Mais par là même, c'est aussi une vision du monde qui est imposée à tous : mettre en concurrence des performances physiques mesurables afin de produire des individus compétitifs aptes à « jouer » dans le cadre du marché capitaliste mondial. Produire des subjectivités qui intègrent l'existence de gagnants et de perdants, telle est la finalité politique du sport. [...] Le sport n'est-il pas le règne de la compétition au cœur même de chaque institution [capitaliste] ([...], le Travail, l'Armée, l'École, etc. [...] » ?
 
Pour éviter toute incompréhension, disons d’emblée que nous désignons par "football" un système capitaliste de compétition organisée par des fédérations, des clubs amateurs au football professionnel, en-dehors donc des jeux de balle au pied entre amis (même si ceux-ci sont influencés par ce système institutionnel capitaliste) ; et rappelons aux adorateurs béats du sport institutionnel cette définition qu’en donnait Coubertin, père des Jeux Olympiques modernes : « Le sport [...] doit [...] être pratiqué avec ardeur, je dirai même avec violence. Le sport, ce n’est pas l’exercice physique bon pour tous au point de vue de l’hygiène à condition d’être sage et modéré. Le sport est le plaisir des forts ou de ceux qui veulent le devenir physiquement et moralement. Il comporte donc la violence, l’excès, l’imprudence [...] [dans] son essence ». Jean-Marie Brohm écrivait déjà il y a 40 ans : « Le sport est le système social de la compétition permanente, de la compétition névrotique [...] Le sport est [...] un système de compétition physiques généralisées, universelles [...] Le sport ne peut qu’être compétition [...] et recherche des meilleurs rendements » (dopage compris) [...] Mais ce système, évaluations et classements ne sont pas réservés aux élites professionnelles ou amateurs : ils sont l’apanage de la société sportive dans sa totalité concrète [...] des plus jeunes [...] aux plus vieux [...] qui s’organisent [...] sous l’impulsion des classements de toutes les fédérations, de toutes les ligues, structurées pyramidalement [...] du fort au faible. » (Sociologie politique du sport)

http://sortirducapitalisme.fr/155-l-euro-2016

__________________________

ANALYSE CRITIQUE DU MOUVEMENT ACTUEL ET DE SES PERSPECTIVES

Sylvain (Zones subversives)

Avec un bilan des mobilisations et de leur répression depuis Mars, une analyse du tournant actuel vers un blocage de l’économie, un bilan critique des mobilisations au sein du monde du travail, une critique de l’altercapitalisme, du citoyennisme et de l’inter-classisme de « Nuit Debout », une critique des entreprises « alternatives » érigées en contre-modèle de société devant remplacer « en douceur » l’économie capitaliste et son chien de garde étatique, une analyse des problèmes d’articulation actuels entre théorie et pratique dans l’opposition radicale au capitalisme, et une esquisse des perspectives radicales en germe qu’il faudrait approfondir dans l’optique de sortir du capitalisme.

http://sortirducapitalisme.fr/media/com_podcastmanager/sylvain.mp3

__________________________

QUEL SYSTÈME POUR DEMAIN

Guillaume Deloison, juillet 2016.

« Notre condition est absurde parce que nous sommes profondément subjectifs. Nous ne pouvons avoir accès à une vérité objective. Le sens de l’univers ne nous est donc pas accessible. Nous sommes condamnés à trouver un sens à notre vie par nous-mêmes, avec pour moyen notre subjectivité et notre humilité qui en découle. L’absurde, c’est la raison lucide qui constate ses limites. » Albert CAMUS

Après la critique, voila les solutions. Agriculture, gouvernance, travaille, monnaie, culture, une lecture global de notre système de société, avec des solutions transversales pour chaque domaine dans un raisonnement écologique et anarchiste. Pour exceller face à l'injonction "Mais comment tu veux faire autrement ?"

Guillaume Deloison propose une vidéo qui offre des outils d’observation pertinents de notre société, traitant des domaines de l’agriculture, de la gouvernance, du rapport social, de la monnaie et de la culture, il nous permet de distinguer finalité et moyen, simplicité et complexité, verticalité et horizontalité. Un film judicieux dans ses analyses et les solutions proposées.

Aucun système n'est parfait ni définitif. Certains modes de fonctionnement peuvent permettre d'ouvrir des possibles en augmentant collectivement les choix alternatifs accessibles. Inventer des libertés dans une société devenant égalitaire nous ouvrira de nouveaux horizons.

https://www.youtube.com/watch?v=-XSmeiwZWxg

__________________________

CONTINUONS LE DÉBUT

Anonyme, relayé par le Mouvement Inter Luttes Indépendant,
le 21 mai 2016.

Ce que nous vivons depuis le 9 mars n'est qu'une suite ininterrompue de débordements après quoi courent les vieilles forme de la politique.
L'appel à manifester le 9 mars était un débordement des syndicats par les youtubeurs.

Les manifestations qui se sont succédées depuis lors ont vu un constant débordement des cortèges officiels par une foule hétérogène qui en prend la tête et défie la police.
L'initiative de Nuit Debout est elle-même un débordement de tout cadre politique reconnu. Les départs en manifestation sauvage depuis la place de la République furent à leur tour un débordement de Nuit Debout.

Il faut donc continuer le début, c'est à dire continuer de déborder, continuer de se déplacer, continuer de surprendre.
Il n'y a pas de question de la violence, il n'y a qu'un parti pris dans une guerre déjà en cours, et la question, alors, des moyens adéquats à la victoire.
Ce qui se passe depuis le 9 mars, c'est que des forces autonomes sont en train de s'agréger.

Ce qui ne cesse de croître depuis lors, ce n'est pas la combativité des centrales syndicales, ni le nombre de participant aux AG de Nuit Debout, mais la masse de manifestants déterminés à prendre la tête des cortèges officiels, en dehors de toute affiliation.
Se donne alors à voir dans la rue un processus plus souterrain : la rencontre de semaine en semaine plus consistante entre des bandes de lycéens, d'étudiants, de syndicalistes sincères, de chômeurs, de salariés, de déçus de toutes sortes de provenance, et dont le dénominateur commun est qu'ils sont déterminés à ne plus être gouvernés comme ils l'ont été, et pour certains à ne plus être gouvernés du tout.

Si la police, les médias ou les services d'ordre des syndicats ont tant de mal avec cette agrégation qui tient désormais la tête des manifestations, c'est précisément parce qu'elle est inassignable, que chacun est ici sorti de sa case et que tout cela peut faire bloc, mais pas un bloc.

Nul n'est plus à sa place.
Ici commence la fin du maintien de l'ordre.


https://www.youtube.com/watch?v=UnJScwk4euU

__________________________

LE FRONT HOMOSEXUEL D'ACTION RÉVOLUTIONNAIRE (1)

Un film de Carole Roussopoulos (26 minutes) sur le FHAR en 1971.

En quelques mois, Carole Roussopoulos filme l’émergence joyeuse et totalement subversive du mouvement homosexuel dans le champ politique français : de l’insertion "sans invitation" du groupe de militants dans les rangs du défilé syndical du 1er mai aux "AG" fiévreuses qui suivirent et où s’exprima, pour la première fois, une volonté collective de casser les préjugés et d’ouvrir les esprits sur un sujet jusqu’alors tabou.

C'est un document sur la première manifestation de rue gay et lesbienne en France à Paris. La manifestation du F.H.A.R. se déroule à l’intérieur de la traditionnelle manifestation syndicale du premier mai et dénonce le racisme sexuel. Pour la première fois s’incrustent dans cette manifestation des hommes et femmes qui défilent joyeusement et fièrement sans service de sécurité avec en tête une simple banderole en toile blanche bombée du nom du (F.H.A.R.). Des voix clament «Les pédés dans la rue».

Les militants du F.H.A.R (2) scandent des slogans: «Les pédés dans la rue», «Nous sommes tous un fléau social», «Nous ne sommes pas des poupées», «À bas les phallocrates».
A la même époque, à l’Université de Vincennes dans le cadre d’un séminaire de philosophie, des militantes et militants du F.H.A.R. sont invités à s’exprimer. Une jeune militante, Anne-Marie, exprime la volonté qu’ont les homosexuels français d’adopter une démarche différente de celle des groupes militants homosexuels américains. Aux Etats-Unis, les homosexuels se cantonnent à des boîtes de nuit-ghettos, à des rencontres sexuelles furtives. Elle appelle les personnes présentes à s’emparer de la rue, à ne pas se cacher. Cette jeune femme s’attaque aux «hétéroflics» puis aux «homoflics» réformistes et à la société bourgeoise qui peine à admettre une homosexualité visible et ouverte. Les phrases sonnent fort «Nous sommes une sorte de contradiction de la société bourgeoise… Les femmes sont élevées pour la procréation, les hommes pour devenir des phallocrates... Avec nous, l’héritage, c’est foutu...». L’écrivain Guy Hocquenghem évoque les rôles sexuels et affirme que les relations sexuelles ne sont pas nécessairement des relations de pouvoir.

Un homme s’esclaffe régulièrement. Le rôle des folles, le mythe de l’homosexuel sont discutés. Un enseignant évoque les débats sur les homosexuels et l’élite (Cocteau, Marais, Gide…) qui ont eu lieu dans son département de philosophie à l’Université de Vincennes. Guy Hocquenghem donne des chiffres: attentats à la pudeur, détournement de mineurs dont sont accusés les homosexuels et les 300 condamnations qui s’ensuivent en 1967. Il note la discrimination envers les homosexuels à l’intérieur des mouvements révolutionnaires et ironise sur le mythe de l’ouvrier détourné de l’hétérosexualité par les militants du F.H.A.R., prenant plaisir à souligner sa connaissance plus intime des ouvriers (3). Enfin il parle du rôle essentiel du Mouvement de libération des femmes dans l’émergence du F.H.A.R..

Carole Roussopoulos saisit puis construit au montage les images d’une affirmation identitaire forte, d’une lutte contre les préjugés et d’une incitation à l’ouverture des esprits. Pendant la manifestation, la caméra suit les manifestants, puis cadre les badauds attroupés qui découvrent avec curiosité et étonnement le premier cortège d’homosexuels défilant ouvertement. Le film rapporte quasiment in extenso les interventions à Vincennes. De gros plans sur les visages des participants lors de cette réunion à l’école des Beaux-Arts, rue Bonaparte, soulignent la virulence des propos. Le film revient sur le défilé, les militants distribuent des tracts aux passants tandis que des gendarmes casqués observent la scène. Les dernières images montrent la distribution de tracts à des personnes en voiture, qui croisent la manifestation, arrêtées avec calme et humour par des travestis.

Ce document vidéo d’une grande valeur historique est la référence absolue de la naissance et de la visibilité du mouvement gay et lesbien français qui s’autoproclame homosexuel dans les années 70, des premières réunions du F.H.A.R., et de l’apparition du mouvement de revendication d’identité sexuelle (qui plus est dans un défilé syndical du 1er mai en France).

Ce film est un document fondateur non seulement pour l’histoire et la mémoire du mouvement homosexuel mais aussi dans le cadre de l’émergence d’une pratique de réalisation engagée dont Carole Roussopoulos est la pionnière en laissant la parole à ceux qu’elle filme et en utilisant un matériel vidéo léger (4).

Nicole Fernandez Ferrer

1. «Qu'est-ce que le F.H.A.R ? Le Front homosexuel d'action Révolutionnaire est comme son nom l'indique un lieu de rencontre, de confrontation et d'action, destiné à rassembler tous les homosexuels, hommes et femmes, ayant pris conscience de la nécessité de participer à une transformation révolutionnaire de la société. Le F.H.A.R. combat cette fiction aliénante qu'est la notion de "normalité » » (extrait d’un tract du F.H.A.R.1972)

2. Un slogan adopté par le F.H.A.R.:
«PROLÉTAIRES DE TOUS LES PAYS, CARESSEZ-VOUS !"

3. Carole utilise le portapack, unité de vidéo légère au format 1/2 pouce, composée d'une caméra et d'un magnétoscope portable qui enregistre en noir et blanc. Lancé par Sony aux Etats-unis en 1965, apparu en France en 1969.

FHAR, Rapport contre la normalité : http://inventin.lautre.net/livres/FHAR.pdf

https://www.youtube.com/watch?v=yBhQpgLemcw

__________________________

PROGRÈS TECHNIQUE ET RÉPRESSION SOCIALE

Conférence de Herbert Marcuse
à la Chaux-de-Fond en Suisse, mai 1962.

Le philosophe et sociologue Herbert Marcuse s'intéresse ici aux tendances lourdes des sociétés contemporaines que sont principalement caractérisée par leur technicisme : il cherche ainsi à établir les liens entre la technique, l’homme et la nature.
Pour Herbert Marcuse, la société contemporaine se soumet aux règles de la libéralisation économique et d’une administration de plus en plus totalitaire. Cependant son avenir dépend surtout du devenir de l'appareil technologique.
Deux tendances contraires sont alors analysées : l’abolition ou la perpétuation du travail pénible. En effet, la défense contre tout ennemi extérieur, l’accélération du progrès technique, une productivité toujours plus grande et une augmentation du niveau de vie mènent, par souci de contrôle de l’individu, à la répression sociale par un travail pénible. Herbert Marcuse poursuit sa démonstration philosophique en discutant la théorie freudienne de la civilisation.
Aurons-nous la capacité de modifier la structure de la société afin de reconstruire un monde qui se rapproche de la rationalité et de la liberté ?

http://www.ekouter.net/progres-technique-et-repression-sociale-avec-herbert-marcuse-au-club-44-a-la-chaux-de-fond-1934

http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/RMU/2015/RMU20151216-Marcuse.mp3

__________________________

LA RÉSISTANCE RESPIRE

Bande annonce du film de Roxane Tchegini

Tourné sur la ZAD du Testet durant l'opposition au projet du barrage de Sivens
"Ce que j'ai vécu à Sivens a boulversé ma vie et la perception que j'avais du monde. J'en garde des traumatismes dûs aux violences physiques et psychologiques ainsi qu'aux pressions exercées par l'état et les forces de l'ordre. Mais cette expérience m'a permis d'être en total accord avec mes idées. J'y ai fait des rencontres extraordinaires. J'y ai gagné l'espoir qu'un autre monde est possible et la capacité de chacun à le créer."

http://www.laresistancerespire.com
https://www.facebook.com/terre.eveillee/
https://www.youtube.com/watch?v=rdTTRWKvUfA

__________________________

TEASER LA BATAILLE DU TESTET

Photos: Fred Scheiber / Sons: Marine Vlahovic

Militants expérimentés ou néophytes se sont relayés pendant des mois pour occuper la forêt de Sivens dans le Tarn. Venus de Notre-Dame des Landes ou du village d'à côté, les opposants au barrage ont créé une zone à défendre de 29 hectares. En occupant des arbres, en construisant des cabanes et en affrontant les gendarmes mobiles avec un nez rouge ou des cocktails molotovs, ils ont tout fait pour empêcher l'avancée du chantier. Une lutte endeuillée par le décès d'un jeune militant le 26 octobre 2014.

https://www.youtube.com/watch?v=P83r4sVVrdM

__________________________

LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE

Les nouveaux chiens de garde Film documentaire réalisé par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, 2012. (1 h 20 mn)

Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

En 1932, Paul Nizan publiait Les Chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en gardiens de l’ordre établi. Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont ces journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les Nouveaux chiens de garde dresse l’état des lieux d’une presse volontiers ignorante des valeurs de pluralisme, d’indépendance journalistique et d’objectivité qu’elle prétend incarner. Le film pointe la menace croissante d’une information pervertie en marchandise, et dénonce la collusion entre les élites politiques, médiatiques et financières...

https://www.youtube.com/watch?v=Ms7cgTqEIag

__________________________

ÉGLISE DE LA TRÈS SAINTE CONSOMMATION

ÉGLISE DE LA TRÈS SAINTE CONSOMMATION

Mes bien chers frères consommateurs, mes bien chères soeurs consommatrices, votre calvaire est enfin terminé !
Depuis la nuit des temps en effet, les religions nous ont aveuglé en promettant un paradis après la mort, mais le véritable Paradis est ici, dans le supermarché le plus proche et cela tous les jours !
Car je vous le dis en vérité, la Véritable Réponse, celle qui soulagera enfin votre âme et votre portefeuille, celle qui effacera vos doutes et vos peurs, celle qui occupera votre vie de la naissance à la tombe, cette réponse mes frères, cette unique voie, est celle de la Croissance Éternelle !
Et c'est pour cela que l'Église de la Très Sainte Consommation existe: pour vous aider, pour nous aider tous autant que nous sommes à répandre la parole du bonheur par la consommation.
Suivez nos guides: prions ensemble le Dieu Travail et la Déesse Croissance, car c'est pour et par eux que nous nous épanouissons !

Que la Sainte Trinité Capital-Profit-Pognon les accompagne !

Le clip
https://www.youtube.com/watch?v=4K3Vi47eQlo

Vend sur ton chemin
https://vimeo.com/84486952

Une esclave grecque sacrifiée à Bruxelles devant la commission européenne
https://www.youtube.com/watch?v=ZPiygnSeqzk

Messe à la sainte consommation
http://www.dailymotion.com/video/x9mq3s_messe-a-la-sainte-consommation_news

Alternatiba SQY
https://www.youtube.com/watch?v=QlpCmkij8rw
https://www.youtube.com/watch?v=eM5Qj3CuK78

Messe à Toulouse
https://www.youtube.com/watch?v=zIcf3xrb6Bk

Censurée par la MRES
https://www.youtube.com/watch?v=ZlwQ1w_ylwA

Apple Store
https://www.youtube.com/watch?v=kTdfl8KEOgo

Fête Fukushima
https://www.youtube.com/watch?v=0m88Je1X7TY

Cie Triple AAA
https://www.youtube.com/watch?v=H5OkGRAdhOM

Clip de campagne officiel d'Alessandro Di Giuseppe
https://www.youtube.com/watch?v=HE3MDSTaK2o

"Vivons comme des esclaves !"
https://www.youtube.com/watch?v=Lk2QWl9Bq3U

Chapiteau des Anartistes
https://www.youtube.com/watch?v=bqxZkDhCvVU

En croisade à Calais
https://www.youtube.com/watch?v=qRmmKke6K2M

Prière de la Police
https://www.youtube.com/watch?v=ngse9nyBXQ4

Le Mondial c'est : TUDO BOM
https://www.youtube.com/watch?v=4zdYO7j2FjI

Croisade à Notre-Dame-Des-Landes
https://www.youtube.com/watch?v=j-h39KjVIjI

"Amen ton Pèze !" - Reportage
https://www.youtube.com/watch?v=d4Yi3OhqEeE

__________________________

LE GOUVERNEMENT INVENTE DES TERRORISTES
POUR JUSTIFIER DES MESURES SÉCURITAIRES

François Hollande, 2009
Ce que Hollande critiquait en 2009, il l'a fait en 2015...

https://www.facebook.com/115017225229868/videos/847351611996422/

Google+

__________________________

BRAVONS L'ÉTAT D'URGENCE

Là-bas si j'y suis, 6 mn.

Place de la République, dimanche 29 novembre 2015

https://vimeo.com/147293374

__________________________

COMBATS DANS LE SIÈCLE

Daniel Guerin Un film documentaire de 1 h 20 mn

À travers l’itinéraire de Daniel Guérin (1904 - 1988), c’est toute l’utopie libertaire, anarchiste et syndicaliste révolutionnaire qui renaît et se concrétise. Révolutionnaire pluraliste au parcours compliqué, il donne à ses idées une ouverture rare en milieu révolutionnaire.

https://www.youtube.com/watch?v=YFuy-A3uG2I

__________________________

LA ROUTE DU SUD OUEST

Jean-François Brient, 2014

Photo-métrage de 26 minutes sur l’amour et la révolution, réalisé par Jean-François Brient, auteur du film documentaire "De la servitude moderne".

« Dans un monde atomisé où errent des individus narcissique en quête du plaisir immédiat, l’amour est cette force qui se constitue en résistance et en acte subversif. »
L’histoire, largement autobiographique, est centrée sur une rencontre amoureuse dans le cadre d’un groupe de révolutionnaires dans une ville d’Amérique du Sud. Mais ce photo-métrage est aussi une réflexion plus théorique sur la place de l’amour et sur la possibilité de le réinventer pour s’émanciper de l’emprise totalitaire marchande.

https://www.youtube.com/watch?v=jaPb_J9EcMM

http://www.lestempsbouleverses.org/ouest.html

__________________________

MARINALEDA, LES INSOUMIS

2015

Une petite ville de 2.700 habitants, au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Ici, il n’y a pas de policiers. Pas de voleurs. Ici, il y a moins de chômage qu’ailleurs, et on partage le travail. Ici, on paie son loyer 15 euros par mois. Ici, le maire et ses adjoints ne sont pas rémunérés, et ce sont les habitants qui commandent. Vous n’y croyez pas ? Alors venez voir. On vous emmène là où les habitants ont osé l’impensable, là où les rêves deviennent réalité.

https://www.youtube.com/watch?v=S5Wqtzjyvs8

__________________________

JE LUTTE DONC JE SUIS

JE LUTTE DONC JE SUIS - Après "Ne vivons plus comme des esclaves",  le nouveau film de Yannis Youlountas s’adresse à celles et ceux qui souffrent, qui résistent et s’interrogent. Après "Ne vivons plus comme des esclaves",
le nouveau film de Yannis Youlountas s’adresse à celles et ceux qui souffrent, qui résistent et s’interrogent, 2015

De Grèce et d’Espagne, un vent du sud contre la résignation souffle sur l’Europe. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : "JE LUTTE DONC JE SUIS". Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie.

Le film HD en version longue,
téléchargeable avec Firefox et son plugin "Download YouTube Videos as MP4".

https://www.youtube.com/watch?v=97HTxo20c-E&index=2&list=WL&ab_channel=ParisiAthina

https://www.youtube.com/watch?v=97HTxo20c-E

http://jeluttedoncjesuis.net

__________________________

LE PEUPLE VEUT LA CHUTE DU SYSTÈME

Le peuple veut la chute du système Réalisation Matouf Tarlacrea, 2013

Tourné et monté en mars-avril 2013, ce documentaire, libre et gratuit, part à la rencontre de diverses composantes du mouvement anti-autoritaire tunisien. Il porte les paroles de groupes organisés et d'individus : le Mouvement Désobéissance, la lutte contre le Forum Social Mondial, des activistes de rue ou des syndicalistes de base, une mutuelle agricole, un projet culturel autogéré... Il pose un regard sur le développement d'idées et de pratiques anarchistes et autogestionnaires au coeur du processus révolutionnaire en Tunisie. Il se veut être un outil, peut-être une arme, pour construire la solidarité internationale et renforcer le mouvement d'émancipation mondial dont l'un des actes fondateurs fut le soulèvement de Gafsa en 2008.

http://cine2000.org/le-peuple-veut-la-chute-du-systeme.html

__________________________

LA COMMUNE (PARIS 1871)

Commune de Paris film français de Peter Watkins, 2000

"L’œuvre cinématographique la plus accomplie et la plus remarquable sur la Commune, dont elle restitue extraordinairement le climat, avec une fidélité historique remarquable." Jacques Rougerie
http://www.rebond.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Commune_%28Paris,_1871%29

http://www.youtube.com/watch?v=G5u800LsWsk
http://www.youtube.com/watch?v=-epNkV6yqBM

__________________________

€UROP€ $ACRIFIC€

L'Église de la Très Sainte Consommation

Mai 2014. Sur l'esplanade du Parlement Européen à Bruxelles, le Pap'40 de l'€glise de la Très $ainte Consommation, fils de Kapital, appelle aux sacrifices humains pour sauver la croissance et la zone €uro.

https://www.youtube.com/watch?v=ZPiygnSeqzk

__________________________

LE MONDE DANS L'OMBRE DU FRIC

Myret Zaki Interview de Myret Zaki,
rédactrice en chef adjointe du magazine économique suisse "Bilan"
et auteur de plusieurs livres sur la finance, février 2014.

Si nous ne partageons ni ses solutions ni ses prédictions, sont analyse de la situation n'en demeure pas mois pertinente.

EXTRAITS DE L'INTERVIEW

La finance de l'ombre est entrain d'augmenter, en taille, plus qu'avant la crise de 2008. Les banques qui ont perdus aux jeux financiers sont renflouées par les États, et si ça ne suffit pas les petits déposants devront sacrifier une part de leur épargne (10 % à 20 %) pour re-capitaliser ces banques.

Les banques globales et les banques centrales manipulent les marchés. La banque centrale des États Unis empêche le marché de baisser, elle est en train d'administrer le marché, donc ce n'est plus un marché. La norme est maintenant d'empêcher les banques de faire faillite et le marché de chuter.

Le système est malade, assisté. Il n'y a plus de taux d'intérêt, il n'y a plus de prix, il est totalement administré.

Ce système peut durer très longtemps, jusqu'à ce que la FED possède 90 % des actions, il n'y a pas de limite… La faillite du gouvernement des États Unis n'est pas déclarée, le plafond de la dette est régulièrement relevé, les actions sont rachetées pour donner une illusion de richesse et de bonne santé économique et financière.

Pour l'instant on est en train de désespérément tout faire pour que cette crise n'arrive pas, mais on utilise des remèdes tellement catastrophiques, que quand la crise va venir elle sera beaucoup plus grave que celle de 2008.

Les banques centrale manipulent les cours de l'or, pour l'empêcher de monter.

Les titres de dette des pays sont coté sur le marché. On peut acheter des options et des dérivés qui permette de vendre, sans même posséder cette dette, et de la faire baisser sur le marché. Quelques fonds spéculatif peuvent effectivement avoir un impact démesuré sur la dette de petits pays.

Il y a bientôt 800 000 milliards de contrats de dérivés en circulation. Ces contrats de dérivés sont extrêmement complexes, on ne sait pas vraiment de quoi ils sont fait. On va découvrir les nouvelles générations de dérivés après le crack qui va venir prochainement.
Le marché obligataire est gigantesque. Il se prête à énormément de spéculation depuis que la FED ne fait plus de taux d'intérêt on emprunter d'énormes liquidités. Toute une branche de la titrisation financière s'est installé sur le marché obligataire. Aujourd'hui il est extrêmement vulnérable. Une hausse des taux peut créer des défaillances illimitées.

Cette gigantesque nébuleuse qui s'est créée est très vulnérable. Tant que la FED continue à grossir la bulle, le crack ne va pas arrivé mais la bulle va encore grossir. Le désastre future sera encore plus grave. Au stade où on en est les dégras seront de toute façon illimité. Il vont essayer de ne pas permettre qu'un crack arrive. Ils vont soutenir le marché obligataire autant qu'ils le peuvent. Le danger ne peut venir que de l'extérieur des États Unis. D'autre pays vont découpler le reste de l'économie mondiale de ce système Dollars qui est maintenant défaillant.

La Fed avec 4000 milliards d'actifs à moitié toxiques sur son bilan, elle-même, a dit qu'elle était arrivée aux limites de ce qu'elle pouvait supporter. À un moment où à un autre le dollars va tomber à zéro, quand la Fed achètera tout le marché des actions américain.
Cette fois-ci il n'y aura pas de sauveteurs, il y aura des faillites bancaires massives. Le système va aller jusqu'au bout de sa logique et s'auto-détruire.

Il n'y a que la Chine qui puisse sauver son système bancaire en une nuit. La Chine a 3600 milliards de réserves.

L'Europe pourrait perdre des banques importantes. Tous les efforts de l'austérité vont être réduit à néant, il faudra à nouveau s'endetter…

http://www.youtube.com/watch?v=pdQJd7Py9bU

__________________________

FOUR HORSEMEN

Film de Ross Ashcroft

« Four Horsemen » (Les quatre cavaliers) est un film indépendant réalisé par Ross Ashcroft, qui dévoile les rouages du système économique dominants actuellement la planète. La croissance infinie et la recherche du profit ont poussé l’humanité au bord du précipice. Les quatre cavaliers d’aujourd’hui que sont la violence qu’engendre notre société, la dette, les inégalités et enfin la pauvreté, contrôlent nos vies. Et si leurs galops infernaux ne sont pas arrêtés, ils risquent de compromettre la pérennité des futures générations.

L’économie mondiale va mal. La crise se transformant rapidement en catastrophe, de plus en plus de gens se mettent en quête de conseils avisés sur la manière de restructurer l’économie occidentale. Ces trois dernières années, 23 intellectuels – certains d’entre eux très controversés aux yeux de l’intelligentsia politico-médiatique – ont accepté de briser le silence et d’expliquer comment le monde fonctionne vraiment. Four Horsemen ne tombe ni dans la critique des mondes financier et politique ni dans la théorie du complot : le film analyse simplement le système économique dans lequel nous avons choisi de vivre et avance des propositions de changement.

On retrouve, entre autres, parmi les intervenants du film, Joseph Stiglitz (économiste américain, prix Nobel d’Économie en 2001, ancien économiste en chef de la Banque Mondiale), Noam Chomsky (Professeur émérite de linguistique au MIT, Massachusetts Institute of Technology, philosophe américain, intellectuel engagé de sensibilité anarchiste), où encore John Perkins ( auteur du célèbre livre Les Confessions d’un assassin financier).

https://www.youtube.com/watch?v=5fbvquHSPJU

__________________________

DES ABEILLES ET DES HOMMES

LES ABEILLES EN DANGER Film de Markus Imhoof, 1 h 30, 2013

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d'une violence et d'une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.

Arrivée sur Terre 60 millions d'années avant l'homme, l'Apis mellifera (l'abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu'à notre survie. Aujourd'hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.
Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : « Si l'abeille disparaissait du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. »

Le phénomène de disparition des abeilles
est en train de prendre un tour dramatique

janvier 2013

Les derniers chiffres de l’Institut de recherches publiques France Agrimer, dépendant directement du Ministère de l’Agriculture, sont effarants.

Plus de 1 000 colonies d’abeilles sont décimées en France… chaque jour !
En seulement 6 ans, le nombre d’apiculteurs aurait chuté de plus de 40 % ! Et ce serait « directement corrélé à la disparition des abeilles » d’après France Agrimer.
La majeure partie de ce que nous cultivons aujourd’hui et consommons au quotidien est en danger : tomates, courgettes, melon, pastèque, fraises, pommes, abricots, cassis, mûres, choux, oignons, poivrons, poireaux, persil, tournesol…
Les abeilles ne font pas uniquement du miel. Elles sont une humble et gigantesque force de travail, pollinisant 80 % des plantes à fleurs sur terre, et près de 90 % des plantes que nous cultivons. Il n’existe aucune alternative, ni technique, ni scientifique, pour les remplacer.
Sans elles, c’est l’alimentation de toute la population qui est menacée ! Sans parler de millions d’espèces d’insectes, d’oiseaux et de mammifères qui dépendent directement de ces plantes pour se nourrir.
Ce déclin catastrophique des abeilles est un phénomène complexe. Mais parmi les multiples facteurs qui joueraient un rôle dans cette hécatombe, il y en a un – majeur, décisif – qui est aujourd’hui clairement identifié et dénoncé par plus d’une quarantaine d’études scientifiques menées à travers le monde depuis plus de dix ans.
Il s’agit d’un groupe d’insecticides utilisés massivement sur les cultures : les néonicotinoïdes.
Ce sont des variétés de pesticides systémiques, c’est-à-dire qu’ils sont mis sur la graine de la plante, et lorsque celle-ci poussera, elle suintera des composants chimiques à forte dose qui ne laissent aucune chance aux insectes quels qu’ils soient.
Les hécatombes ont commencé, et progressivement augmenté dans les années qui ont suivi l’apparition de ces nouveaux pesticides sur le marché, dans les années 1990. Et les populations d’abeilles augmentent là où ces produits ont été interdits.
Les preuves à charge contre ces pesticides ultra-nocifs sont accablantes, et pourtant…
Sous la pression des grands groupes agrochimiques, Bayer, Syngenta, Dow Chemical ou Monsanto, ils continuent à être autorisés, commercialisés et utilisés massivement dans les champs, – tuant ainsi des millions d’abeilles chaque année.
C’est pour couper court à cette situation dramatique que la députée Laurence Abeille (la bien-nommée !) a déposé une proposition de résolution pour interdire immédiatement les pesticides néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles.
Si cette résolution était adoptée par l’Assemblée Nationale, des millions d’abeilles seraient sauvées, permettant ainsi la préservation de l’écosystème et de l’alimentation des générations futures.
De leur côté, les lobbys de l’industrie des pesticides sentent l’étau se resserrer. Et ils font des pieds et des mains pour que leurs produits continuent à être vendus : ils brandissent de pseudos arguments scientifiques pour prouver qu’on n’a pas d’autre choix que d’utiliser leurs poisons, ils prédisent des licenciements massifs si leurs produits étaient interdits…

http://www.youtube.com/watch?v=4QwvXTCPAEg

__________________________

LA FABRICATION DU CONSENTEMENT

Noam Chomsky, La Fabrication du Consentement Noam Chomsky

« Notre point de vue est que les médias, entre autres fonctions, jouent le rôle de serviteurs et de propagandistes des puissants groupes qui les contrôlent et les financent. Les porteurs de ces intérêts ont des objectifs précis et des principes à faire valoir, ils sont aussi en position d'infléchir et d'encadrer l'orientation des médias. Cela ne s'opère généralement pas au moyen d'interventions directes et grossières mais plutôt grâce à un personnel politiquement aux normes et l'intériorisation par les rédacteurs et les journalistes des priorités et des critères définissant ce qu'est une information valable en conformité avec les politiques de l'establishment. »

https://www.youtube.com/watch?v=waUIPMXuHV0
https://www.youtube.com/watch?v=56AbAxw7PIg
https://inventin.lautre.net/livres/Chomsky-Fabrication-du-Consentement.pdf

__________________________

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES

Film de Yannis Youlountas avec la participation de Raoul Vaneigem
Film gratuit à télécharger sur
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?rubrique16&lang=fr

En Grèce, en France et ailleurs, quotidiennement, des milliers de personnes humbles et extraordinaires croient encore qu’un autre monde est possible et le prouvent. Par leurs actes, ils témoignent que l’être humain est capable de grandes choses : non pas de constructions technologiques rutilantes ni de coups d’éclats sportifs, financiers ou militaires salués dans la gabegie par le spectacle, mais tout simplement de persévérance, d’amour et de dignité.
Alors que le système distille, chaque jour toujours plus, la résignation, l’égoïsme et la peur, il ne tient qu’à nous, partout, selon nos moyens, de répandre leurs antidotes : la persévérance, même dans l’adversité, l’amour indéfectible de l’humanité – parce qu’elle est capable d’autre chose – et la dignité de résister au système qui la tyrannise et la rend méconnaissable.
« La gratuité est l’arme absolue contre la dictature du profit. » Raoul VANEGEIM

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES s’adresse à celles et ceux qui souffrent, en Grèce, en France et ailleurs, qui peinent non pas seulement à vivre, mais, de plus en plus, à survivre… à celles et ceux qui résistent, vivent à la marge, inventent d’autres modes d’existence moins absurdes, aliénés ou compromettants ; ceux dont la lutte courageuse est souvent au prix de sacrifices socio-professionnels et, par conséquent, budgétaires, par souci de cohérence ou, tout simplement, bannis par les dirigeants du monde du travail… à celles et ceux qui s’interrogent, doutent de plus en plus du système actuel et de son évolution, s’attristent de voir toujours plus de souffrance et de dévastation autour d’eux et ne peuvent se satisfaire de chercher un bonheur précaire et discutable dans un océan de malheur qui s’étend et nous submerge les uns après les autres.

__________________________

TRAVAILLER MOINS POUR GAGNER PLUS ou l’impensé inouï du salaire...

Inculture(s) 5 : une autre histoire du travail
avec Franck LEPAGE et Gaël TANGUY

Cette conférence évoque le potentiel d’action collective que recèle de « droit du travail » : processus d’avancée historique continue de la propriété collective des travailleurs contre la propriété lucrative du capital, symbolisé dans la protection sociale, que l’on veut nous faire passer pour des « charges » !!! Le salaire n’est pas le « prix » d’un travail (version de droite) , mais un « barème » imposé par la lutte, (version de gauche) c’est à dire un rapport de forces par lequel nous obligeons un propriétaire à payer aussi du travail libre à d’autres que nous (retraites, chômage, maladie...et bientôt pourquoi pas la jeunesse via un salaire universel qui nous délivrerait du marché de l’emploi subordonné) ? L’enjeu des retraites n’est pas financier (il n’y a aucun problème de financement des retraites) mais idéologique car ce sont les retraites qui sont en train de rendre visible que le salaire peut payer aussi du temps libre sans aucun danger pour l’économie. Il s’agit donc pour le capital de détruire toutes les formes de protection sociale issues de 1945 (sécurité sociale, retraite, conventions collectives, etc.).

http://www.scoplepave.org/5-travailler-moins-pour-gagner

__________________________

LA RÉVOLTE DES CHIMPANZÉS DU FUTUR

La révolte des chimpanzés du futur, PMO Un film de Camille Ludd, qui retrace l’intervention des Chimpanzés du futur au pseudo-forum de la Biologie de synthèse, à Paris le 25 avril 2013.

Une quinzaine de chimpanzés ont saboté la première séance du pseudo Forum de la biologie synthétique, au Centre national des Arts et métiers de Paris.
Après avoir déployé une banderole "Non à la vie synthétique", et distribué un dossier à la centaine de spectateurs, ces quinze opposants porteurs de masques de singes ont interrompu l’introduction du pseudo-débat et lu la déclaration des Chimpanzés du futur.

Déclaration des chimpanzés du futur

Nous portons ces masques pour dénoncer la mascarade qui se déroule sous nos yeux. La mascarade de ce pseudo-débat pour nous faire accepter des décisions déjà prises.
Nous portons ces masques parce que nous sommes les chimpanzés du futur. Nous sommes ces chimpanzés - ces humains qui ne fusionneront pas avec la machine. Nous ne trafiquerons pas notre génome pour devenir plus performants. Nous refusons la vie synthétique mise au point dans les laboratoires.

Dans ce pseudo « Forum de la biologie de synthèse », vous pouvez dire tout ce que vous voulez. Cela n’a aucune importance, aucune incidence. Cela ne changera rien au développement de la biologie de synthèse. Les décisions sont prises, les programmes lancés. Pendant qu’on vous distrait avec ce spectacle, Total, Sanofi, Monsanto, l’INRA, le CEA, le Genopole fabriquent des bactéries synthétiques et des codes génétiques artificiels. Ils s’emparent du vivant et accélèrent l’épuisement de la planète.
Pour les manipulateurs d’opinion, il faut que nous participions à la mascarade. Comme ils disent : « Faire participer, c’est faire accepter ». Si nous participons à cette parodie, nous laissons croire qu’un débat démocratique a eu lieu. Nous aidons les communiquants à roder leur argumentaire pour étouffer la contestation. Participer, c’est accepter.
Vous, chercheurs, qui prétendez délibérer sur la biologie de synthèse, vous devez vos carrières, vos revenus, votre position sociale à la recherche. Vous êtes juges et parties ; vous êtes en conflit d’intérêt ; vous devriez être les derniers à vous exprimer sur le sujet. Votre participation à ce débat est illégitime. Autant consulter les marchands d’armes sur l’opportunité de déclarer la guerre. Nous, chimpanzés du futur, nous ne défendons aucun avantage ni privilège. Nous défendons juste la possibilité de choisir ce qui va nous arriver.

La ministre de la recherche Geneviève Fioraso vous a commandé de « désamorcer les craintes » de l’opinion. Mais nous n’avons pas peur, nous sommes en colère.
Nous n’avons ni question à vous poser, ni incertitude à lever. Notre position est déjà figée : nous n’acceptons pas.
• Nous refusons la fuite en avant technologique qui épuise les humains, les écosystèmes et la planète.
• Nous refusons vos bactéries artificielles, votre biodiversité artificielle, votre viande synthétique cultivée en laboratoire,
• Nous refusons le pillage du vivant,
• Nous refusons votre monde-machine peuplé d’aliens à l’ADN synthétique – bactéries, plantes, animaux et humains génétiquement modifiés,
• Nous refusons la destruction du monde et des hommes au nom de la guerre économique.
Nos masques servent à dire que ce forum est une mascarade ; et maintenant la mascarade est finie.

Vous, dans cette salle, rentrez chez vous.
Informez-vous par vous-mêmes ; parlez avec vos proches, vos voisins, vos amis.
Refusez la manipulation d’opinion et les faux débats.
Rejoignez les chimpanzés du futur.

Non à la vie synthétique, à la vie artificielle, à la vie morte !
Vive la vie vraie, la vie vivante : notre seule vie !

http://vimeo.com/66593144.
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=417

__________________________

ENREGISTREMENTS MAGNÉTIQUES (1952-1961)

Guy Debord Guy Debord

Part 1 (7'06)
Part 2 (10'42)
Part 3 (37'21)

__________________________

LA STRATÉGIE DU CHOC
la montée d’un capitalisme du désastre

La stratégie du choc La bas si j'y suis, Naomi Klein chez Daniel Mermet
Le jeudi 9 octobre 2008

Qu’y a-t-il de commun entre le coup d’Etat de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami , le cyclone Katrina, la crise financière aujourd’hui ?
Pour Naomi Klein, tous ces moments de notre histoire récente sont liés à l’avènement d’un « capitalisme du désastre » qui met sciemment à contribution crises et désastres pour substituer la loi du marché et la barbarie de la spéculation aux valeurs démocratiques auxquelles les sociétés aspirent...

http://media.la-bas.org/mp3/081009/081009.mp3

__________________________

#NDDL

#NDDL Notre Dame des Landes

"Quand les liens sont bien plus importants que les biens que certains se sont accaparés,
quand chacun devient son propre pouvoir par la solidarité des différences dans le cours de l'action auto-organisée, une nouvelle qualité émerge alors du tout qui est bien plus que la somme des particularités qui le composent, pouvant aller bien plus loin que tout ce qui a pu être imaginé." Lukas Stella

"Notre Dame des Luttes !", documentaire de 52 minutes
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Ipy01M4Bci4

Vainquons Vin$$i à Notre Dame des Landes, documentaire de 37 minutes
https://www.youtube.com/watch?v=w0MN2nb9ofc

__________________________

LES LUTINS DU PÈRE AUSTÈRE

Les lutins du Père Austère

Les lutins du Père Austère en ont assez de la politique du Père Austère ! Contrairement à leur patron, ils se soucient du pouvoir de tous toujours en baisse. Aujourd'hui ils se rebellent et offrent un picnic gratuit dans un supermarché.
La solution contre la pauvreté c'est le partage. Si le gouvernement ne prend pas de réelles mesures contre la dégradation de nos conditions de vie lors de la conférence contre la pauvreté du 10 et 11 décembre, alors nous organiserons de nouveaux repas et goûters de Noël en supermarchés...

http://www.pere-austere.fr/
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-pHpJ8pI01I
https://www.youtube.com/channel/UCDwwKRruEzITPqtu7PFv1bQ?feature=watch

__________________________

DÉSEMBUAGES CATHODIQUES

Zalea TV

La télé libre Zalea TV est interdite de diffusion par le CSA depuis juin 2003. Sa candidature à la TNT nationale a été rejetée deux fois, au mépris du pluralisme et de la liberté d'expression. Son Obstination à dénoncer allègrement la toxicité idéologique de la télévision marchande n'y est sans doute pas pour rien...
Grosses ficelles du petit écran, du mensonge à la mystification en passant par la manipulation et la fausse impartialité, c'est toute la logique de la désinformation et de l'abrutissement qui est mise à jour. Quand le roi des médias et ses bouffons politico-journalistiques sont passés au crible d'un contre pouvoir audiovisuel radical. L'équipe de feu Zaléa a pris le parti d'en rire et d'en faire rire, même si au fond, ses découvertes sont plutôt inquiétantes. Par la mise en scène d'une série de techniques très simples de télégitime défense, ce film est une invitation à s'auto-désentuber en permanence...

http://www.youtube.com/watch?v=-vH-yTpRFcs
http://www.youtube.com/watch?v=zyNjyr4xy2s
http://www.youtube.com/watch?v=rn_t073Tm_w

__________________________

LES MOISSONS DU FUTUR

Les moissons du futur Un film de Marie-Monique Robin

« Ce sont les pesticides et le modèle économique qu'ils incarnent qui affament le monde », assure Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice pourfendeuse des lobbies agrochimiques. Après s'être attaquée à l'industrie des semences et des OGM dans le film « Le monde selon Monsanto » et avoir dénoncé les dangers des produits chimiques sur la chaîne alimentaire dans « Notre poison quotidien », elle consacre le dernier opus de sa trilogie – « Les moissons du futur » – aux bienfaits de l'agroécologie pour nourrir la planète.
Ce documentaire dresse tout d'abord un état des lieux alarmant des conséquences de la « révolution verte » de l'après-guerre, avec « l'usage généralisé des engrais chimiques et des pesticides, la réduction de la diversité végétale au profit de variétés à hauts rendements, le recours à l'irrigation... »
Dans ce dernier volet de sa trilogie, Marie-Monique Robin nous présente les solutions pour pallier à la crise alimentaire. L'industrie chimique a échoué dans sa mission de nourrir les gens : un sixième de l'humanité ne mange pas à sa faim. Il nous faut changer de paradigme agricole. « Il est tout à fait possible de nourrir le monde sans pesticides ». Ils existent des alternatives viables pour nourrir tous les habitants de cette planète, notamment autour de la notion d'agro écologie. Marie Monique Robin a rencontré partout dans le monde, des citoyens, des agriculteurs, des experts agronomes, des militants, des économistes, des collectifs, ..tous rapporteurs d'expériences réussies, d'innovations, d'espoir.

http://www.dailymotion.com/video/xtyvz3_les-moissons-du-futur-film-1-2_news
http://www.dailymotion.com/video/xtyw0f_les-moissons-du-futur-film-2-2_news

__________________________

IF...

Lindsay Anderson (1968)

De quel côté seriez-vous ?
Des lycéens anglais se révoltent violemment contre le système éducatif et la discipline de fer de leur établissement.
"If..." sort en 1968 alors que différents mouvement libertaires plus où moins extrêmes s'impose à travers le monde (le héros incarné par Malcolm MaDowell affiche des posters des Black Panthers dans son antre secrète) et fascine une jeunesse bien plus déterminée dans sa rébellion. Plus de place pour la résignation donc et le film de Lindsay Anderson s'affirme comme une féroce satire en forme d'appel aux armes.

http://www.youtube.com/watch?v=YZGHY6gUrWo

__________________________

RÉVOLUTION EN ISLAND ?

Démission du gouvernement, nationalisation de la principale banque, référendum sur les décisions économiques, non remboursement de la dette, emprisonnement des responsables de la crise, réécriture de la constitution par les citoyens...
L'Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et selon les prévisions de la Commission européenne, elle va faire le triple du taux de croissance attendu pour l’UE en 2012 (La croissance de l’UE est prévue à 0,5% en 2012 contre 1,5% en Islande). Pour 2013 la croissance devrait atteindre 2,7%, principalement à cause de la création d’emplois. L’Islande est le pays qui a nationalisé les banques privées et qui a emprisonné les banquiers responsables de la crise.L’Islande a été le seul pays européen qui a rejeté par un référendum citoyen le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers.
En 2010, on a mis sur pied une assemblée constituante de 25 membres, des « citoyens ordinaires » pour réformer la Constitution. Cette même année, le gouvernement a soumis à un référendum sur le paiement ou non de la dette contractée par les banques privées en faillite au Royaume-Uni et dans les Pays-Bas, mais 90% des gens ont refusé de payer.
L'histoire que l'on ne vous a pas racontée.

http://www.youtube.com/watch?v=9rGNF-C6Xek&feature=youtu.be

__________________________

L'AUGURE D'UN TEMPS NOUVEAU

Discours tenu à la manifestation montréalaise du 5 avril 2012

Bonjour, je me présente, Fermeille Tremblai première du nom, symbole de la révolution étudiante, charriant l'amour de l'éducation et des gens qui le font. Je vous le dis amis, festudiants, jeunesse de ce monde, femmes hommes et enfants, vieillards et nouveaux née, virulente présence camaradesque ; amours éperdue venus d'hier, participant là-bas, déjà, au jour comme une histoire où la hausse s'étonna d'elle-même et fautit le camp, émue du nombre. Amis, festudiants, jeunesse immuable, frayeurs des chemins, nous-mêmes qui possédons le printemps à bout de bras sommes aujourd'hui forcée de constater que noue manifestons à bout d'âme depuis huit semaines et ne sommes rien d'autre que les assoiffés du jour que nous étions en naissant.

Ce système et sa loi du "qui le vendra l'aura", on en a soupé. Nous choisissons de ne pas attendre que le ciel s'indigne pour nous prouver qu'un changement majeur ne passe pas toujours par la catastrophe irréversible :
- Voyons, où nous en sommes, à débrider le sens de notre devenir.
- Voyons, dans la révolution, notre inassouvissable appétit d'un monde meilleur.
- Munis d'un NOUS, rassemblés, voyons ce que le rêve nous permet.

J'ènumére ici ce qu'au terme de la grève, le Quebec d'après la victoire est destiné à être:
1. Le Kèbek sera un Kèbek Étudiant vibrant de toute sa jeunesse folle. On l'aura vu naître depuis un Printemps Érable enraciné dens l'indignation et la quête de justice sociale. Nous connaîtrons sa pleine liberté, celle qu'on attend depuis trois siècles, et ce sera notre très grande faute.
2. Le Kébek Étudiant se révèlera source d'une inspiration internationale et féconde partout dans le monde ; il transformera les propriétaires en coopèrants, les voraces en visionnaires, les asservis en rêveurs. Les idées folles seront reçues au parlement comme les seules valables.
3. Au Kébek Étudient, l'infantilisation dont nous sommes les victimes aujourd'hui ne sera plus pensable. Les paternalistes de ce monde se regarderont une fois pour toutes dans le miroir et constateront leur condescendance. Dès lors, noue marcherons avec eux, côte à côte, à la hauteur d'un regard franc.
4. Ce Printemps mènera au pays de Kébek Étudiant, libre et souverain. Les réverbérations de notre affirmation identitaire seront à l'origine d'une transformation généralisée en Occident.
5. Au Kébek Étudiant, nous ne parlerons plus de 1837 et des patriotes comme d'une défaite, mais plutôt comme du premier pas de la Grande Histoire de le libération du Québec ; 1837-2012.
6. Par le fait même, le Kébek Étudiant renforcera son statut de symbole de la résistance culturelle en Amérique. Les puissances mondiales seront seules laissées à leurs névroses capitalistes soliloquant dans une langue de fin des temps.
7. Au Kébek Étudiant, nous nous forgerons une fierté démesurée ; nos penseurs, nos professeurs et nos artistes serons notre bien gardé. Ils nous formeront à leur image avec une envie irrésistible de transmettre leur savoir et leur talent. L'octave du don collectif s'élévera en chacun de nous. Les récalcitrants finiront par céder à l'attractivité d'un projet commun.
8. La femme aura son monument, sa statue, plus hauts que le pont Jacques-Cartier, et cette statue rayonnera de par te monde.
9. Le Kébek Étudiant ne sera pas reconnu pour le gaz de schiste et son goût vicieux du profit, mais plutôt pour le grand schisme de notre asservissement au néo-libéralieme grégaire et à l'hégémonie économique. Nous ne perlerons plus du Bouclier canadien mais d'un maillage solidaire, spécialement québécois, qui protégera nos ressources humaines et naturelles.
10. Nous aimerons notre prochain comme l'élan commun qui nous pousse vers un avenir meilleur, fiers d'être arrivés à faire ensemble un lieu neuf qui nous ressemble, nous rassemble et nous raconte.

Nous portons en nous un feu de foyer et du bois de poêle pour lutter contre la grande noirceur des idées individualistes chauffées au charbon. Nous sommes un boisé touffu ; une sève sucrée nous coule par le corps fier, le corps enraciné comme un chêne, cet arbre qui a vu Radisson, Donnacona, qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours. C't histoire-là est pas arrivée à l'ami de l'ami d'un cousin, c'est not'histoire tricotée serré avec de la laine d'outarde, histoire braquée sur le devenir ensemble, quelque chose comme le début d'une fin dans un pays qui a eu chaud longtemps, qui eu peur pour sa peau, mais qui cette fois reprend le large avec tout sauf une allure de porte-ordure.

Le Kébek Étudiant éclate de par son centre fleurissant de lysée dans l'avenir émancipé.
Nous VAINCRONS.
Nous bloquerons la hausse, vers la gratuité, et plus loin encore.

http://www.youtube.com/watch?v=HDfifMqMx9s&feature=youtu.be

__________________________

MESSAGE AUX MAITRES DU MONDE

Vous avez joué et vous avez perdu ! Vous pouvez trembler maintenant.
Vous n'êtes rien, nous sommes tout ! Vous l'apprendrez bientôt à vos dépends.
La rage a pris la populasse...

http://www.youtube.com/watch?v=nPunT25q0xk&feature=related

__________________________

Citoyens de Grèce et du Monde, NE SERVEZ PLUS LE SYSTÈME !

Anonymous

Pourquoi l'argent est-il plus important que la vie des autres ?
Pourquoi devrions-nous payer pour l'eau ? Pourquoi devrions-nous payer pour la santé ? Pourquoi devrions-nous payer pour vivre ? Qu'arrive-t-il à ceux qui n'ont pas d'argent ?
Ne demandez pas le changement... Soyez le changement ! Arrêtez de servir le système !

http://www.dailymotion.com/video/xp12a6_anonymous
-citoyens-de-grece-et-du-monde-ne-servez-plus-le-systeme-opgreece_news

http://www.youtube.com/watch?v=5OHQ-1tPr3g

__________________________

LE MOMENT EST VENU !

Message du Mouvement "Occupy Wall Street" à l'Humanité

"Aucune armée ne peut arrêter une idée dont le temps est venu..." Victor Hugo 
Alors que nous sommes réunis de façon solidaire pour exprimer un sentiment d’injustice générale, nous ne devons pas perdre de vue ce qui nous réunis.
Nous écrivons ceci pour que tous les individus qui se sentent trompés par des entreprises mondiales, sachent que nous sommes leurs alliés.
En tant que peuple, uni, nous constatons cette réalité : L’avenir de l’espèce humaine exige la coopération de ses membres ; notre système doit protéger nos droits et en cas de corruption de ce système, ce sont les individus qui doivent protéger leurs propres droits et ceux de leurs voisins.
Un gouvernement démocratique tire son pouvoir légitime du peuple mais les entreprises se passent d’autorisation pour extraire les richesses du peuple et de la Terre ...
Aucune VRAIE DEMOCRATIE n’est atteignable si le processus est déterminé par le pouvoir économique.
Nous venons à vous à une époque où les entreprises, qui placent le profit au dessus des gens, l’intérêt personnel au dessus de la Justice et l’oppression au dessus de l’Egalité, pilotent nos gouvernements.
Nous sommes réunis pacifiquement, comme le droit nous l’autorise, pour rendre ces faits publics.
Ils ont pris nos maisons par des procédés de liquidation illégaux, sans détenir les hypothèques originales. Ils ont pris les budgets de sortie de crise et continuent à octroyer des bonus exorbitants. Ils perpétuent les inégalités et la discrimination sur les lieux de travail, en se basant sur l’âge, la couleur de peau, l’appartenance, l’orientation et l’identité sexuelle.
Ils ont empoisonné nos ressources alimentaires par négligence et ont déstabilisé le monde rural par des pratiques monopolistiques. Ils ont profité de la torture, du confinement et des traitements cruels envers d’innombrables animaux, et cachent activement ces pratiques. Ils ont continuellement cherché à enlever le droit des employés de négocier pour un meilleur salaire et des conditions de travail sécurisées.
Ils ont pris en otage les étudiants en les endettant de plusieurs dizaines de milliers de $ pour une éducation qui est un droit.
Ils ont constamment délocalisé le travail et utilisé cette ressource extérieure comme levier pour diminuer les couvertures de santé et les salaires. Ils ont influencé les tribunaux pour atteindre les droits des peuples, sans la moindre culpabilité et sans la moindre responsabilité. Ils ont dépensé des millions de $ dans des équipes juridiques pour pouvoir échapper à leur obligation en assurance santé. Ils ont vendu notre intimité comme une marchandise.Ils ont utilisé les forces de police et l’armée pour empêcher la presse d’exercer en toute liberté.
Ils ont délibérément "oublié" de rappeler des produits défaillants mettant des vies en danger, dans la poursuite de profits. Ils déterminent les politiques économiques, malgré les faillites catastrophiques qu’elles ont engendrées et qu’elles continuent à engendrer. Ils ont donné des sommes importantes d’argent aux politiciens responsables de les contrôler.
Ils continuent à bloquer le développement des énergies alternatives pour nous garder dépendant du pétrole. Ils continuent à bloquer des médicaments génériques qui pourraient sauver des vies ou les soulager, afin de protéger leurs investissements dont ils ont déjà substantiellement profité. Ils ont volontairement couvert les marées noires, les accidents, les falsifications comptables et les produits inactifs dans la recherche de profits.
Ils gardent la population dans la désinformation et dans la peur au travers de leur contrôle des médias.
Ils ont accepté des contrats privés pour assassiner des prisonniers, même lorsqu’il y avait de sérieux doutes sur leur culpabilité.
Ils ont perpétué le colonialisme ici comme à l’étranger.
Ils ont participé aux actes de tortures et aux meurtres de civils innocents à l’étranger.
Ils continuent à créer des armes de destruction massives afin de bénéficier des contrats étatiques.
A la population du Monde, nous, Assemblée Générale de la ville de New-York, occupant le quartier de Wall-Street dans le Square Liberty, nous vous recommandons d’affirmer votre pouvoir.

EXERCEZ VOTRE DROIT À VOUS RASSEMBLER DE FAÇON PACIFIQUE. OCCUPEZ L’ESPACE PUBLIC. CRÉEZ UN PROCESSUS POUR APPRÉHENDER LE PROBLÈME AUQUEL NOUS FAISONS FACE ET GÉNÉREZ UNE SOLUTION À LA PORTÉE DE TOUS.
A TOUTES LES COMMUNAUTES QUI AGISSENT ET FORMENT DES GROUPES DANS L’ESPRIT DE LA DÉMOCRATIE DIRECTE, NOUS VOUS OFFRONS SOUTIEN, DOCUMENTATION ET TOUTES LES RESSOURCES A NOTRE DISPOSITION.
REJOIGNEZ-NOUS ET FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX !

http://www.dailymotion.com/video/xnaf72_
le-moment-est-venu-message-du-mouvement-occupy-wall-street-a-l-humanite_news

__________________________

MESSAGE AU MONDE ENTIER

Anonymous, message au monde entier Anonymous

(Anonymous message to world leaders. This is wonderful)
Nous sommes Anonymous. Nous sommes légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n'oublions pas. Redoutez nous.

http://www.youtube.com/watch?v=g-JWRqzLZRk&feature=player_embedded

__________________________

Dans le patio universitaire des lieux communs

Dans le patio universitaire des lieux communs Léolo

Un film réalisé suite à la grève étudiante de 2009, et tiré du texte de la Cellule H1N1 : critique sociale générale et du monde estudiantin en particulier.

La subtilité stratégique des « démocraties » occidentales actuelles consiste essentiellement en ceci qu'elles ont obtenu de toutes les résistances qui se présentent à elles qu'elles soient aussi en même temps l'expression d'une pleine approbation de la domination. C'est pourquoi à chaque fois et en quelque endroit que s'affirme la volonté d'être libéré d'une soumission particulière, on ne rencontre guère plus que l'exigence d'être soumis à l'ensemble.

http://vimeo.com/39959907

__________________________

Par la télé, les humains sont des esclaves satisfaits

Malheureusement, comme les techniques visent les émotions inconscientes ou refoulées, notre rationel est de peu d'utilité pour nous protéger. Les techniques sont beaucoup plus sophistiquées aujourd'hui et secrètement gardées. La plupart des gens croient qu'ils peuvent entrainer leur intelect à les protéger contre ce genre de manipulation...

http://www.youtube.com/watch?v=4blBJje6CUg
http://www.youtube.com/watch?v=21-NP-i558E

__________________________

INCULTURE(s) II - Une autre histoire de l'éducation

Inculture(s) II - Une autre histoire de l'éducation Une conférence gesticulée théâtrale et politique

« Et si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres ? »
Franck Le Page met en perspective le système d'éducation en France. Partant des projets d'éducation émis suite à la révolution de 1792, il nous montre combien l'Éducation Nationale comporte en elle les conditions de la reproduction des inégalités sociales et combien il est plus que nécessaire de mettre son nez dans les évolutions à venir.
Ce petit conte politique est matière à réflexions couplées à de bons moments de rigolade!

http://www.youtube.com/watch?v=YTSDeVquHks
Torrents : http://www.les-renseignements-genereux.org/videos/9163

__________________________

I WILL NOT MOVE

I will not move, court metrage produit par le mouvement Occupy Wall Street Court métrage produit par le mouvement "occupy Wall Street"

"Ce que nous avons tous en commun, c'est que nous sommes les 99 % qui ne tolèrent plus l'avidité et la corruption des 1 % restant".

qui met en parallele le discours et la methode des USA quand ils accusent les gouvernements lybien, iranien et egyptien mais agissent symetriquement avec les matraques contre le peuple americain qui manifestent pacifiquement...

Occupy Wall Street est aujourd'hui devenu un veritable printemps Americain, une revolution en marche, un mouvement de contestation pacifique dénonçant les abus du capitalisme financier qui a débuté le 17 septembre 2011, à la suite des appels du magazine Adbusters et du collectif Anonymous à protester contre Wall Street234.

Le mouvement s'inspire du printemps arabe, en particulier de la Révolution tunisienne et de la Révolution égyptienne de 2011. Son fonctionnement rappelle également le mouvement des Indignés en Espagne.

Ce Court métrage a été réalisé par Corey Ogilvie pour soutenir le mouvement "occupy Wall Street". Il a fait une compilation des moments vidéos qui l'ont marqué et ainsi, il met en paralléle le discours et la méthode des USA quand ils accusent les gouvernements lybien, iranien et egyptien, mais agissent symétriquement avec les matraques contre le peuple américain qui manifestent pacifiquement...

http://www.youtube.com/watch?v=n1vOSt9F5aY

Documentaires sur chaque événement qui façonne le mouvement Occuper Wall Street, avec des interviews autour du mouvement (universitaires, politiciens, philosophes, économistes) afind'essayer de répondre à cette question historique.

http://www.occupythemovie.net/

__________________________

LA DETTE PUBLIQUE, une affaire rentable, à qui profite le système ?

La dette publique, une affaire rentable, à qui profite le système ? André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq

"Il fut un temps où le rôle de la Banque de France était de financer le Trésor Public, c’est-à-dire de créer la monnaie nécessaire au développement du pays (écoles, routes, hôpitaux, ponts, ports, etc...). Mais depuis 1973, la Banque de France a abandonné son rôle de service public et l’État a ainsi transféré son droit régalien de création monétaire sur le système bancaire privé...qui prête, mais avec intérêt ! Ainsi entre le début des années 1980 et la fin 2006, nous avons payé 1142 milliards d’euros d’intérêts, soit plus que le montant de la dette que l’État a contracté dans la même période, soit 913 milliards. En d’autres termes, si nous n’avions pas eu à payer ces 1142 milliards d’intérêts, nous n’aurions pas eu à emprunter 913 milliards d’euros, et nous aurions pu également rembourser les 229 milliards d’euros de dette publique de 1980. La dette n’existe que parce que nous empruntons à des investisseurs institutionnels (assurances, banques, etc...) qui s’engraissent sur notre dos !"

http://www.youtube.com/watch?v=mZUYnsL1PQc&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=qmkT4jDrP_w

__________________________

CRISE 2008

"Money le film"

Un décryptage pour comprendre les dessous de la crise bancaire et financière...
1 - l'explication de la création monétaire.
http://www.dailymotion.com/video/xfuw5w_crise-2008
-1-la-creation-monetaire_news

2 - l'explication de la financiarisation de l'économie.
http://www.dailymotion.com/video/xi0yr7_crise-2008
-2-financiarisation-de-l-economie_news

3 - l'endettement généralisé.
http://www.dailymotion.com/video/xjdswb_crise-2008
-3-endettement-ge-ne-ralise_news

4 - quelques perspectives
http://www.dailymotion.com/video/xl1kzx_crise-2008
-4-quelques-perspectives_news

__________________________

S'organiser pour ne plus toucher au grisbi SALOPE !

S'organiser pour ne plus toucher au grisbi SALOPE !

Un film collectif réalisé pour une projection sauvage... Détonant !

http://www.dailymotion.com/video/xb0vsh_
s-organiser-pour-ne-plus-toucher-au_news

http://www.dailymotion.com/Hopfroglepirate#videoId=xb0vsh

__________________________

L'ORCHESTRE NOIR

L'Orchestre noir

Documentaire sur le terrorisme d'extrême droite en Italie. La manipulation de la terreur. Des investigations sur vingt ans, entre 1974 et 1977, puis entre 1992 et 1996 sur les attentats qui eurent lieu en Italie à la fin des années 60 et plus particulièrement sur celui du 12 décembre 1969, Piazza Fontana, à Milan. C’est l’époque où, en Italie, un changement social paraît possible. Les manifestations sont quotidiennes, 1968 ne semble pas s’être arrêté. Cet attentat à Milan qui fait de très nombreuses victimes, choque l’opinion publique. L’enquête de la police s’oriente presque immédiatement vers les anarchistes, selon les directives des services secrets italiens, et pour cause : ce sont ces derniers qui ont organiser l’attentat... C’est l’histoire d’une machination incroyable qu’un scénariste de fiction n’aurait jamais pu imaginer qui a été patiemment et méticuleusement reconstitué. En fait, des agents de la CIA, ceux-là mêmes qui recrutèrent Klaus Barbie en Amérique du Sud, ont créé en Italie un réseau occulte paramilitaire, Gladio, pour prévenir la montée du communisme et assurer la sécurité du monde « libre »... Ce réseau est constitué de hauts gradés militaires italiens formés à l’époque de Mussolini, de politiciens de droite, de membres des services secrets, de la loge P2, de l’OTAN, du groupe fasciste Ordine Nuovo ; ils collaborent avec des anciens officiers français de l’OAS et sont conseillés par les colonels grecs inspirés par le coup d’État de 1967.Un documentaire plus que salutaire qui démontre que ceux-là même qui dénonçaient l’insécurité et étaient chargés de la protection de la population, commettaient des attentats et organisaient des massacres...

http://video.google.com/videoplay?docid=-74869621512485488

__________________________

RFID, LA POLICE TOTALE

Un film de 28 minutes contre la tyrannie technologique et l’avènement de la société de contrainte (Subterfuge & Pièces et Main d’oeuvre).

Peu de gens encore, hors des laboratoires, des services vétérinaires et de logistique, connaissent les RFID (Radio Frequency Identification), aussi nommées "étiquettes électroniques", "intelligentes", "smart tags", "transpondeurs", "puces à radiofréquences", "puces sans contact". Ces mouchards nés durant la seconde guerre mondiale supplantent désormais les codes-barres dans les objets de consommation et sont implantés dans les animaux, les titres de transport et d’identité, les livres des bibliothèques, les arbres des villes, toutes choses de proche en proche, et même de plus en plus d’êtres humains. Sans les nanotechnologies, qui permettent de réduire leur taille et leur prix, les puces RFID n’infesteraient pas nos vies et IBM ne pourrait pas proposer aux décideurs son programme de puçage généralisé de tout et de tous (des espaces "naturels" aux décors urbains, des marchandises aux infrastructures d’énergie, de transports et aux services, de santé, d’éducation, des animaux aux humains) baptisé "planète intelligente".

Voici venu le temps du marquage électronique, universel et obligatoire. Bientôt il sera criminel d’extraire de son corps sa puce d’identité. Avez-vous quelque chose à vous reprocher ?

http://websuterfuge.free.fr/rfid.html

__________________________

LES RAISONS DE LA COLÈRE

Les raisons de la colère

Enquête en Grèce, au Danemark et en Chine sur les émeutes et les mouvements de colère qui semblent se multiplier à travers le monde depuis quelques années. La révolte gronde à travers le monde. En 2009, plus de 524 émeutes ont été répertoriées, dont près d’un tiers pour la seule Europe. Ce documentaire se focalise sur plusieurs mouvements : celui qui a embrasé la Grèce en 2008, celui qui a mis à feu Copenhague en 2007 et celui qui, en 2010, a secoué Suzhou et Shenzhen, en Chine, au coeur de « l’usine du monde ». Les étudiants, marginaux militants altermondialistes ou ouvriers exposent leur combat. Des témoignages complétés par les interventions du sociologue français Alain Bertho et du philosophe Toni Negri.

http://www.dailymotion.com/video/xfmjx7_les-raisons-de-la-colere-1-3_lifestyle

__________________________

LE BIEN COMMUN, L'ASSAUT FINAL

Sur le fond, c'est une charge très argumentée, très démonstrative contre la mondialisation libérale, nourrie de reportages et de témoignages recueillis au Canada, au Mexique, aux États-Unis, en Inde, en France. Avec les exemples très parlants de la marchandisation en cours de tous ces « biens publics mondiaux » que sont l'eau, les semences, la santé, les gênes, les connaissances et pratiques ancestrales ou nouvelles...
Ici ce n'est pas Dieu, c'est « l'homme d'affaires » qui se donne une semaine pour asservir le monde au profit, pour créer enfin ce « marché total » qu'on nous propose comme horizon. À chaque jour son thème (l'eau, les semences etc.). Chaque soir de la semaine, l'homme d'affaires reprend son Boeing, volant dans les étoiles vers sa prochaine mission, tandis qu'une voix off commente : « Et l'homme d'affaires se dit que cela était bon pour ses actionnaires ».

http://www.dailymotion.com/video/xa08nh
_le-bien-commun-l-assaut-final-1_news

http://www.youtube.com/watch?v=vifkJE8TgIY

__________________________

HOMO TOXICUS

Homo toxicus

Chaque jour, des tonnes de substances toxiques sont libérées dans l'environnement sans que nous en connaissions les effets à long terme pour les êtres vivants. Certaines d'entre elles s'infiltrent à notre insu dans nos corps et dans celui de nos enfants. En même temps que notre patrimoine génétique, nous transmettons aujourd'hui à nos enfants notre patrimoine toxique. Dans une enquête inédite, menée avec rigueur et humour à partir de ses propres analyses de sang, la réalisatrice explore les liens entre ces substances toxiques et l'augmentation de certains problèmes de santé comme les cancers, les problèmes de fertilité et l'hyperactivité. Les conclusions sont troublantes...

http://www.ubest1.com/?page=video/26320#null

__________________________

L'AN 01

L'an 01, On arrête tous et c'est pas triste, Gébé

D'après le livre de GéBé avec Gébé, Depardieu, mioumiou, coluche, Jugnot, et plein de lecteurs d'Hara-Kiri, Charlie et d'autres. Le film narre un abandon consensuel et festif de l'économie de marché et du productivisme. La population décide d'un certain nombre de résolutions dont la 1ère est "On arrête tous" et c'est pas triste...

http://www.dailymotion.com/video/xfp68_a-l-an-01_school

__________________________

BRAVES GENS N'AYEZ PLUS PEUR

Un documentaire sur l'insécurité. L'insécurité ? Oui celle que l'on a inventé pour que les gens aient peur. "Brave gens n'ayez plus peur" un reportage sur les pratiques médiatiques pour nous faire craindre l'inconnu et ainsi mieux nous diviser et mieux nous contrôler.

http://www.dailymotion.com/video/x59lb2_braves-gens-n-ayez-plus-peur_news
Télécharger le film : http://www.collectifpanic.org/bravesgens-1.0_beta1.zip

__________________________

NOTRE POISON QUOTIDIEN

Notre poison quotidien Documentaire de Marie-Monique Robin

Après «Le monde selon Monsanto», la journaliste Marie-Monique Robin présente un film sur les produits chimiques présents dans nos aliments, et n’hésite pas à utiliser le mot «poison» pour désigner les multiples conservateurs, colorants, anti-oxydants, résidus de pesticides et autres produits chimiques qui traînent dans nos assiettes. Elle a enquêté sur les substances chimiques présentes dans l’alimentation. Sont-elles responsables des maladies qui frappent les pays développés (cancers, diabète, obésité, maladies neuro-dégénératives…) ? «La littérature scientifique est polluée par des études faites sur mesure pour l’industrie». «Nous sommes dans une société du risque où nous acceptons des effets collatéraux au nom du progrès», analyse Marie-Monique Robin.

http://cequevousdevezsavoir.wordpress.com/2011/02/14/
notre-poison-quotidien-le-nouveau-documentaire-de-marie-monique-robin/

__________________________

COMMENT RÉVEILLER LES SENTIMENTS HUMAINS

Comment réveiller les sentiments humains USA

Comment réveiller les sentiments humains ? En interpelant les citoyens dans la rue, avec un mégaphone, pour les sortir de leur routine, leur faire prendre conscience de leurs peurs, de leurs habitudes, de leur conditionnement. Avec des excès, des élans et des débordements d'amour pour confirmer la toute puissance des sentiments humains dès lors qu'ils s'expriment.

http://www.dailymotion.com/video/xfmtzk
_comment-reveiller-les-sentiments-humains-y-avec-un-megaphone_webcam

http://www.dailymotion.com/video/xh0d8w
_comment-reveiller-les-sentiments-humains_webcam

__________________________

LA VÉRITÉ SUR LA CRISE
La crise est finie, tenez bon, la suivante arrive...

La vérité sur la crise. La crise est finie, tenez bon, la suivante arrive... Interview d'Irving Silverschmidt

Les banques ont beaucoup emprunté en 2009, rien qu’en Europe, elles devront rembourser plus de 4000 Milliards € d’ici 2012 selon la Banque d’Angleterre. Or, pour les six premiers mois de l’année 2010, elles n’ont trouvé que 115 Milliards € de capitaux et de dettes à long terme... Même les dirigeants de la Federal Reserve pensent que l’on a sous-estimé la crise.
Nous ne sommes qu’au début de l’effet domino. À la cupidité des spéculateurs succède la panique. En fait, les dettes publiques camouflent une grave crise des banques européennes. Les citoyens européens vont le payer, d’abord avec la déflation et la désindustrialisation, puis par les actuelles réformes de structures et de lourdes baisses des salaires...

http://www.youtube.com/watch?v=ulsvkCz-dkU

__________________________

GASLAND

Documentaire sur le Gaz de Schiste de Josh Fox

Le film se concentre sur des communautés américaines touchées par le forage du Gaz de Schistes et plus précisément, un procédé connu sous le nom de « fracturation hydraulique ».
En mai 2008, Fox a reçu une lettre d’une société de gaz naturel lui proposant de louer les terres de sa famille à Milanville, en Pennsylvanie pour 100 000 $ afin forer pour trouver du Gaz de Schistes. À la suite de l’offre, il a cherché des informations sur le forage de gaz naturel dans le schiste Marcellus situé sous une grande partie de la Pennsylvanie, New York, l’Ohio et la Virginie-Occidentale. Il a visité Dimock, en Pennsylvanie où le forage de gaz naturel a déjà eu lieu. À Dimock, il a rencontré des familles capables de faire couler l’eau du robinet avec du feu ainsi que des familles souffrant de nombreux problèmes de santé et craignant que leurs puits d’eau soient contaminés.
Tout au long du documentaire, Fox tendit la main à des scientifiques, des politiciens et des cadres de l’industrie du gaz et finalement s’est retrouvé dans les couloirs du Congrès alors qu’un sous-comité discutait de la loi sur la responsabilité de fracturation et de sensibilisation à des produits chimiques (Fracturing Responsibility and Awareness of Chemicals Act), « un projet de loi modifiant la loi sur la sécurité de l’eau potable (Safe Drinking Water Act) pour abroger certaines exemptions pour la fracturation hydraulique. » La fracturation hydraulique a été exempté de la loi sur la sécurité de l’eau potable et la loi sur la politique énergétique de 2005 (Energy Policy Act).

Gaz de schiste : non merci !
Sans aucune information, sans aucune consultation, le gouvernement français a offert, à des sociétés nationales et étrangères le droit d’explorer le sous-sol français à la recherche de gaz et de pétrole de schiste.
La technique pour ramener le gaz à la surface est nouvelle, délicate et surtout, désastreuse sur le plan environnemental. La «fracturation hydraulique horizontale», consiste à provoquer des failles à l’aide d’un liquide envoyée à très forte pression, pour libérer le gaz et le pétrole pris dans la roche compacte, à environ 2000 mètres de profondeur. Trois «ingrédients» sont nécessaires pour créer ces mini séismes : des quantités phénoménales d’eau (entre 15 000 et 20 000 m3), des produits chimiques (plus de 500) pour attaquer la roche et des micro-billes pour maintenir ouvertes les failles.
Aux Etats-Unis, le bilan de l’extraction de ces énergies fossiles est catastrophique : pollution massive des nappes phréatiques et de l’air, destruction des paysages et de milieux naturels, etc. Leur exploitation, en France, conduirait inéluctablement aux mêmes dégâts ainsi qu’à des émissions accrues de gaz à effet de serre, alors même que notre pays s’est engagé à les diviser par quatre.
Les autorisations de prospection sur plus de 10% du territoire ont été accordées sans débat sur les besoins énergétiques à moyen et long terme, sans discussion sur la nécessité de lutter contre le gaspillage, rechercher une meilleure efficacité énergétique et les alternatives renouvelables. Pour toutes ces raisons, nous exigeons un débat public avec la société civile, les élus locaux et nationaux, pour dresser un inventaire complet des conséquences environnementales, sanitaires, économiques et sociales de cette «nouvelle folie industrielle».
C’est pourquoi nous demandons un gel immédiat des prospections et la suspension des permis de recherche de gaz et pétrole de schiste sur l’ensemble du territoire français.
Coordination des collectifs pour un moratoire sur la prospection du gaz de schiste

http://www.tvqc.com/2010/12/
gasland-en-streaming-documentaire-sur-le-gaz-de-schiste

__________________________

NOUS RESTERONS SUR TERRE

Un film d'Olivier Bourgeois et Pierre Barougier

Les changements climatiques inquiètent, les espèces s'éteignent, les ressources s'épuisent, les villes s'étendent. A travers un jeu de miroirs et de contrastes entre cette nature miraculeuse et l'obsession de l'homme à vouloir la dompter. Nous resterons sur Terre regarde la planète d'aujourd'hui dans les yeux et dresse l'état des lieux d'une harmonie qui vacille. Ce film laisse à chacun la liberté d'évaluer le degré d'urgence sur une seule certitude, nous resterons sur Terre.

http://www.tagtele.com/videos/voir/56970

__________________________

VICTOIRE DU PEUPLE PAR LA DÉSOBÉISSANCE

Parodie du film "La Chute" montrant le monde après la victoire du peuple. C'est en effet aussi simple que çà. La DÉSOBÉISSANCE peut apporter la victoire au peuple. Leur pouvoir ne tient qu'à un fil. Car si nous ne nous laissons plus gouverner, ils ne gouvernent plus rien et que si les tyrans sont si grands, c'est uniquement parce que nous sommes à genoux.
... ils n'ont plus besoin d'armes... ils n'ont qu'à reflechir par eux même... le monde sera alors foutu...

http://www.youtube.com/watch?v=0Hg4CW1Lzdw

http://www.dailymotion.com/video/xf8zqq
_victoire-du-peuple-par-la-desobeiss_news

__________________________

NESTOR MAKHNO, PAYSAN D'UKRAINE

Un documentaire d’Hélène Chatelain consacré Nestor Makhno, un paysan anarchiste ukrainien qui leva une armée pour résister tant à l’armée blanche qu’aux bolchéviques. Un regard sur les expériences libertaires, parallèlement à la révolution de 1917.

http://rebellyon.tv/Nestor-Makhno-paysan-d-Ukraine.html
http://www.esprit68.org/makhno.html

__________________________

TRAVAILLER PLUS POUR MOURRIR PLUS VITE

pour payer ces gens là...

Et ils nous cassent nos retraites !
La suite sera encore plus douloureuse, et tout ça pour engraisser l'aristocratie financière.

http://www.youtube.com/watch?v=KSD4b3uB6S4

__________________________

HEINZ VON FOERSTER

Heinz von Foerster (1911 - 2002) est un scientifique situé à la croisée de la physique et de la philosophie. Il fut l'un des fondateurs de la cybernétique de deuxième ordre et un contributeur important du constructivisme radical.
Heinz von Foerster travailla conjointement avec William Ross Ashby, John von Neumann, Norbert Wiener, Humberto Maturana, Francisco Varela, Ernst von Glasersfeld, Gordon Pask, Gregory Bateson et Margaret Mead, parmi beaucoup d'autres.
"Heinz von Foerster se présente comme le poète du récit mythique de la cybernétique. Il énonce (...) une position libertaire paradoxale, puisqu'il pratique la contradiction et nous y incite, en nous invitant à de nouvelles expériences qui enrichissent les termes de l'alternative."
Jacques Miermont, Seconde cybernétique et complexité.

http://leweb2zero.tv/video/rikiai_654c5b7dd518a01

__________________________

LA FACE CACHÉE DES BANQUES

Eric Laurent

Arrogance, avidité, incompétence, impunité, quatre mots qui pour l’instigateur Eric Laurent dresse le bilan honteux des banques qui ont fait plonger la planète. Voyage au cœur de la finance...

http://www.dailymotion.com/video/xb3crc_la-face-cachée-des-banques_news

__________________________

INCULTURE(S) ou le nouvel esprit du capitalisme

Franck Lepage

Une conférence gesticulée théâtrale et politique
Un philosophe aujourd'hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n'aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s'appelle développement, la domination s'appelle partenariat, l'exploitation s'appelle gestion des ressources humaines et l'aliénation s'appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité mais simplement de nous y adapter en l'approuvant à l'infini.
Des «concepts opérationnels» qui nous font désirer le nouvel esprit du capitalisme même quand nous pensons naïvement le combattre... Georges Orwell ne s'était pas trompé de date; nous avons failli avoir en 1984 un « ministère de l'intelligence ». Assignés à la positivité, désormais, comme le prévoyait Guy Debord : « Tout ce qui est bon apparaît, tout ce qui apparaît est bon. »

http://video.google.com/videoplay?docid=6879156006756704023#

__________________________

DE LA SERVITUDE MODERNE

Jean-François Brient et Victor León Fuentes

L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Il a été fait dans le seul but d’attaquer frontalement l’organisation dominante du monde.

Dans l’immense champ de bataille de la guerre civile mondiale, le langage constitue une arme de choix. Il s’agit d’appeler effectivement les choses par leur nom et de faire découvrir l’essence cachée de ces réalités par la manière dont on les nomme. La démocratie libérale est un mythe en cela que l’organisation dominante du monde n’a rien de démocratique ni même rien de libérale. Il est donc urgent de substituer au mythe de la démocratie libérale sa réalité concrète de système totalitaire marchand et de répandre cette nouvelle expression comme une trainée de poudre prête à incendier les esprits en révélant la nature profonde de la domination présente.

D’aucuns espéreront trouver ici des solutions ou des réponses toutes faites, genre petit manuel de « Comment faire la révolution ? ». Tel n’est pas le propos de ce film. Il s’agit ici de faire la critique exacte de la société qu’il nous faut combattre. Ce film est avant tout un outil militant qui a pour vocation de faire s’interroger le plus grand nombre et de répandre la critique partout où elle n’a pas accès. Les solutions, les éléments de programme, c’est ensemble qu’il faut les construire. Et c’est avant tout dans la pratique qu’elles éclatent au grand jour. Nous n’avons pas besoin d’un gourou qui vienne nous expliquer comment nous devons agir. La liberté d’action doit être notre caractéristique principale. Ceux qui veulent rester des esclaves attendent l’homme providentiel ou l’œuvre qu’il suffirait de suivre à la lettre pour être plus libre. On en a trop vu de ces œuvres ou de ces hommes dans toute l’histoire du XXº siècle qui se sont proposés de constituer l’avant-garde révolutionnaire et de conduire le prolétariat vers la libération de sa condition. Les résultats cauchemardesques parlent d’eux-mêmes.

La crise économique, sociale et politique a révélé la faillite patente du système totalitaire marchand. Une brèche est ouverte. Il s’agit maintenant de s’y engouffrer sans peur mais de manière stratégique. Il faut cependant agir vite car le pouvoir, parfaitement informé sur l’état des lieux de la radicalisation de la contestation, prépare une attaque préventive sans commune mesure avec ce que nous avons connu jusqu’à maintenant. L’urgence des temps nous impose donc l’unité plutôt que la division car ce qui nous rassemble est bien plus profond que ce qui nous sépare. Il est toujours très commode de critiquer ce qui se fait du côté des organisations, des individus ou des différents groupes qui se réclament de la révolution sociale. Mais en réalité, ces critiques participent de la volonté d’immobilisme qui tente de nous convaincre que rien n’est possible. Il ne faut pas se tromper d’ennemis. Les vieilles querelles de chapelle du camp révolutionnaire doivent laisser la place à l’unité d’action de toutes nos forces. Il faut douter de tout, même du doute.

"La servitude moderne est une servitude volontaire, consentie par la foule des esclaves qui rampent à la surface de la Terre. Ils achètent eux-mêmes toutes les marchandises qui les asservissent toujours un peu plus. Ils courent eux-mêmes derrière un travail toujours plus aliénant, que l’on consent généreusement à leur donner, s’ils sont suffisamment sages. Ils choisissent eux-mêmes les maitres qu’ils devront servir. Pour que cette tragédie mêlée d’absurdité ait pu se mettre en place, il a fallu tout d’abord ôter aux membres de cette classe toute conscience de son exploitation et de son aliénation."

http://www.megaupload.com/?d=11E0VQ0L
http://www.delaservitudemoderne.org/video.html

__________________________

PARADIS FISCAUX, LA GRANDE ÉVASION

Alors que la vente de produits de luxe bat tous les records et que le nombre de milliardaires progresse sans cesse, les déficits publics s'accumulent. Chaque année, des dizaines de milliers de milliards de dollars disparaissent vers les paradis fiscaux, des petits pays sans impôts, pour échapper aux taxes. En effet, l'économie capitaliste traditionnelle marque désormais le pas au profit de la finance off shore. Pour évoquer cette réalité, le réalisateur a rencontré des milliardaires, des avocats mais également des grands cabinets de comptabilité qui organisent les montages d'évasion fiscale. Or, selon l'Onu, 50 milliards de dollars pendant 5 ans suffiraient pour éradiquer la pauvreté dans le monde.
Selon l'Organisation internationale du travail 10 500 milliards de dollars : c'est la fortune cumulée des 100 000 ultra­riches à travers le monde, équivalent à un quart du PIB mondial.

http://www.dailymotion.com/video/x7fxe8
_paradis-fiscaux-1sur4-la-grande-éva_news

__________________________

LE MONDE SELON MONSANTO

Le monde selon Monsanto

Ce film enquête sur la multinationale américaine « Monsanto », leader mondial des biotechnologies et l'une des entreprises les plus controversées de l'ère industrielle. 90% des organismes génétiquement modifiés (OGM) cultivés aujourdhui sur la planète, tels que le soja, le colza, le maïs, le coton, lui appartiennent et à terme c'est la chaîne alimentaire toute entière qu'elle est à même de contrôler. Les OGM de Monsanto ont envahi le monde entier...
Quels sont les enjeux des OGM ? En sappuyant sur des documents inédits et sur les témoignages de scientifiques, de représentants de la société civile, de victimes, d'avocats, d'hommes politiques, de représentants de la Food and Drug Administration américaine ; en menant des enquêtes de terrain parmi les paysans en Inde, au Mexique, au Paraguay, la réalisatrice Marie-Monique Robin, lauréate du prestigieux prix Albert Londres, a patiemment rassemblé les pièces d'un vaste puzzle économique.
Ce film reconstitue la genèse d'un empire industriel devenu l'un des premiers semenciers de la planète. Il montre comment, derrière l'image de société propre et verte que décrivent les campagnes publicitaires, se cache un projet hégémonique menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l'équilibre écologique de la planète.

http://www.youtube.com/watch?v=qERBJHKfgAo&feature=share

__________________________

HOME

Home, le film

"Home" apporte un point de vue systémique à la compréhension de l'écologie, de l'interdépendance des hommes entre eux, où qu'ils vivent. Il nous fait comprendre que nous faisons intégralement partie de notre environnement, et qu'on ne peut s'en extraire sans courir à notre perte.

http://www.youtube.com/watch?v=NNGDj9IeAuI

__________________________

PÉTROLE ET ÉCRAN DE FUMÉE

Oil, smoke & mirrors

Au travers d'une série d'interviews extraordinairement éloquentes, ce documentaire montre que les événements du 11 septembre et la mise en place de la prétendue "guerre contre le terreur" peuvent être mieux compris dans le contexte plus large de l'imminence d'une crise pétrolière.

http://www.dailymotion.pl/video/x23bn3_oil-smoke-mirrors_news

__________________________

LE MARCHÉ DE LA FAIM (We feed the world)

Film documentaire d'Erwin Wagenhofer, sorti en 2007.

"SE NOURRIR reste encore une difficulté majeure pour des millions d’êtres humains victimes des guerres, de sécheresses climatiques, de déforestations massives… alors que l’autre partie de la population mondiale dispose de presque tous les produits alimentaires. Pourtant la production alimentaire mondiale pourrait satisfaire les besoins vitaux des tous les êtres humains de la planète, si elle était mieux partagée, mieux produite et mieux répartie géographiquement. Aujourd’hui, dans l’UE, légumes, fruits, céréales, poissons, oeufs et viandes sont disponibles en grande quantité. Le marketing a diversifié l’offre au-delà de nos besoins fondamentaux, au mépris parfois des conditions de production des aliments, comme ce fut le cas dans l’affaire de la vache folle. Des études ont beau conclure que la sécurité de nos aliments n’a jamais été aussi bonne, cela ne suffit plus à nous rassurer. Comment ne pas s’interroger sur les effets des pesticides, des OGM ou des polluants industriels contenus désormais dans nos aliments alors que nous constatons que les milieux naturels peu à peu s’empoisonnent et que de nombreuses espèces disparaissent?" Wwf

“L’ABSURDITÉ avec laquelle est traitée la problématique de l’alimentation est en train de préparer à des pénuries et à des famines mondiales sans précédent. C’est ainsi que le magistère de la terre qui est de nourrir l’humanité et toutes les créatures vivantes se trouve dévoyé, perverti par l’égoïsme universel, sur une planète où la surabondance cohabite jusqu’à l’écoeurement avec les pénuries et les famines infligées au plus grand nombre. Au Nord comme au Sud, les communautés humaines subissent la logique mondiale qui leur confisque le droit de se nourrir par elles-mêmes. Ces considérations ne soulèvent guère de protestations, ni ne modifient suffisamment vite le comportement du consommateur, seul à détenir les pleins pouvoirs sur le marché. Pourtant il nous faudra bien répondre à notre véritable vocation qui n'est pas de produire et de consommer, mais d'aimer, d'admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes." Mouvement-th

“QUEL SENS y a-t-il à jeter du pain par bennes entières, à épuiser les ressources de la mer, à produire du gaz carbonique en transportant sur des milliers de kilomètres des légumes qu’on pourrait trouver à sa porte, à déboiser la forêt brésilienne pour y planter du soja ? Pourquoi l’Union Européenne et les États-Unis subventionnent-ils leur agro-industrie et privent-ils ainsi de travail les petits paysans du Sud ? Qui donc trouve avantage à ce que la planète soit inondée de semences non réutilisables et, bientôt, de productions génétiquement modifiées qui amélioreront encore les rendements ?
À toutes ces questions, une réponse centrale, la course aux profits, des profits financiers qui augmentent toujours plus. Dans les pays du G7, ils représentent maintenant 15 % du PIB alors qu’ils n’atteignaient encore "que" 10 %, il y a 25 ans ! Un autre monde est indispensable, faute de quoi, il n’y aura plus de monde.” Attac

http://video.google.fr/videoplay?docid=
-5914217661345184722&hl=fr#docid=5039112951831053451

http://video.google.fr/videoplay?docid=-
5914217661345184722&hl=fr#

http://video.google.fr/videoplay?docid=-
5914217661345184722&hl=fr#docid=3558745023412649863

__________________________

OMC pour les nuls

Des intermittents du spectacle

L'Organisation mondiale du commerce (World Trade Organization) est une organisation internationale qui s'occupe des règles régissant le commerce international entre les pays. Au cœur de l'organisation se trouvent les Accords de l'OMC, négociés et signés par la majeure partie des puissances commerciales du monde et ratifiés par leurs parlements.
Le but est la réduction d'obstacles au libre-échange, les producteurs de marchandises et de services, les exportateurs et les importateurs à mener leurs activités.
L'OMC fait du commerce une valeur suprême qui est la source d'un conflit de droits avec des normes internationales en matière de Droits de l'homme, de protection sociale et environnementale, de protection de la santé, de protection sanitaire...
Cette vidéo a été conçue et réalisée par les intermittents du spectacle, en "copyleft" (libre de droit)...

http://www.dailymotion.com/video/x9ieka_omc-pour-les-nuls_news

__________________________

NUL N'EST LE CANDIDAT PARFAIT

Apache 92

Cette république ne protège pas le citoyen mais l'argent roi.
Le politicien cherche l'argent des riches et les votes des pauvres.
On achète ton bonheur. Vole-le !
Que ces conseillers en communication n'oublient pas que le dégoût est insondable, que la colères des gens d'en bas peut éclater à tout moment.
Ne laissez personne nuire à votre personne...

http://www.dailymotion.com/video/xu4ad_nul-nest-le-candidat-parfait_politics

__________________________

LES MAÎTRES DU MONDE

Les maitres du monde

Documentaire qui dénonce avec discernement et pertinente l'exploitation, la manipulation et le contrôle de la population par la désinformation, la peur, l'insécurité, la traçabilité...

http://www.dailymotion.com/video/x42md_lesmaitresdumonde

http://video.google.com/videoplay?docid=5098480443591177570

__________________________

DANGER TRAVAIL - Pierre Carles

Dans une société qui a fait du "Travail" sa pierre angulaire et un de ses fondements sacrés, une valeur à la fois noble, indispensable et induscutable, Pierre Carles ose, avec ce documentaire, un autre discours, à contre sens, original, provocateur et perturbant pour ceux qui n'ont jamais remis en cause le dogme moderne du "travail". Une dizaine de chômeurs et chômeuses racontent pourquoi et comment ils ont décidé de ne plus aller travailler. Après avoir fréquenté plus ou moins longtemps le monde du travail, ces hommes et femmes ont fui l'usine, l'entrepôt ou le bureau, bien décidés à ne plus accepter les règles de la guerre économique contemporaine et de l'esclavage moderne. Loin de l'image du chômeur accablé ou déprimé, ces "sans-emploi qui n'en demandent pas pour autant" expliquent ouvertement pourquoi ils cherchent à s'épanouir en dehors du monde du travail, avec peu de ressources mais en disposant de temps à profusion et en ayant la tranquilité d'esprit du déserteur qui a jeté les armes d'une bataille économique impitoyable qui fait rage dans la jungle urbaine moderne et où la survie (et surtout la richesse) des uns n'est assurée que par l'écrasement des autres.

http://video.google.com/videoplay?docid=3459918714670948456

__________________________

L'ILE AUX FLEURS - Jorge Furtado (1989)

Court métrage qui dissèque le système capitaliste en 12 minutes avec un humour très noir et une efficacité impressionnante. Nous suivons le parcours d'une tomate, depuis sa production, jusqu'à son point d'arrivée, la décharge publique de l'île aux Fleurs. Grinçant, il dénonce la sous-humanité qu'entraîne l'économie de marché.

http://www.dailymotion.com/video/x7b855
_lile-aux-fleurs-ilha-das-flores-jor_shortfilms

http://video.google.com/videoplay?docid=-8867512033765032709&ei
=9w1KSsL5G8XG-Aaky-DQAQ&q=L%27ILE+AUX+FLEURS+-+Jorge+Furtado


__________________________

VIVRE L'UTOPIE - J. Gamero, F. Rios, M. Roca, M. Kotnik

Documentaire sur l'Espagne libertaire de 1936 dans lequel une trentaine d'anciens militants témoignent de la réalisation concrète de l'anarchisme par plusieurs millions de personnes en Catalogne et en Aragon.

http://video.google.fr/videoplay?docid=-6236239516470072435
http://www.dailymotion.com/video/x1bo40_vivre-lutopie-partie-1_politics

__________________________

VOLEM RIEN FOUTRE AL PAIS - Pierre Carles

Dans cette guerre économique, qu'on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d'imagination pour s'affirmer ? Mis en demeure de choisir entre les miettes du salariat précaire et la maigre aumône que dispense encore le système, certains désertent la société de consommation pour se réapproprier leur vie. "Ni exploitation, ni assistanat!" clament-ils pour la plupart. Ils ont choisi une autre voie, celle de l'autonomie, de l'activité choisie et des pratiques solidaires...
Les Catalans énervés de Dinero Gratis dévalisant une boutique chic sous prétexte de happening... Des communautés punko-rurales de nos arrière-pays... L’ouverture d’un squat à Barcelone... Un chômeur anglais qui refuse de « travailler pour l’ennemi  »... Michel qui cause techniques et enjeux de l’autonomie tout en cassant la croûte dans le foin... Tous ces déserteurs du travail sont réunis dans Volem rien foutre al païs, un brûlot vagabond. On y voit des gens qui travaillent moins, qui consomment moins et qui vivent mieux.

http://video.google.com/videoplay?docid=-4155421612152274150&ei=
kA5KSv2uM8js-Aab3OHGBw&q=VOLEM+RIEN+FOUTRE+AL+PAIS+-+Pierre+Carles

__________________________

DISPARITION DES ABEILLES - La Fin d'un mystère

abeille

Documentaire de Natacha Calestrémé

Plusieurs causes pourraient expliquer la diminution dramatique des populations d’abeilles  : les infections parasitaires (Nosema cerana, Varroa destructor) ou virales (Israeli Acute Paralysis Virus) des populations, la présence de pesticides dans l’environnement des ruches ou au sein des espèces butinées, la pollution des écosystèmes par des substances toxiques, la réduction de la taille des habitats (qui défavorise le brassage génétique en isolant les populations), la raréfaction des plantes qui fournissent nectar et pollen, la compétition avec des espèces invasives, les changements climatiques...
Comme d'autres animaux d'élevage industriels, les abeilles sont probablement stressées quand on les parque dans des grands ensembles et qu'on les déplace fréquemment. Le stress les rend a priori plus vulnérables aux parasites et aux maladies, et pourrait diminuer leur capacité à fonctionner naturellement. La perte de la diversité génétique des ruchers, qui autrefois co-évoluaient avec leur environnement, pourrait aussi être en cause.
Une synergie entre plusieurs des causes évoquées ci-dessus pourrait être à l'origine d'un syndrome de type dit "maladie environnementale".
Petit à petit, nous nous sommes aperçus qu’il ne fallait pas confondre cause et conséquence. Si les abeilles résistent mal à ces pathologies c’est d’abord parce que leur organisme est affaibli. Après trois ans d’enquête, la piste des pesticides, serait responsables de la surmortalité des butineuses. Et plus précisément, la recombinaison des molécules entre elles, herbicide et fongicide. En laboratoire, ces mélanges créent des mortalités de 90% en 24h.
L’abeille disparaît de la planète. Les pertes atteignent parfois 90% des colonies. L’industrie agro-alimentaire réalise soudain que les abeilles, en pollinisant les fleurs, sont les garantes d’une bonne récolte, soit 153 milliards de dollars par an.
Les conséquences de la disparition des abeilles pourraient être catastrophiques. En effet, la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales dans le monde dépend directement des insectes pollinisateurs (principalement des abeilles et dans une moindre mesure des guêpes, papillons, mouches…). Sans abeilles, la pollinisation d’un grand nombre de plantes ne se ferait plus, entraînant la disparition de nombreux animaux et des effets dévastateurs sur l'agriculture et notre alimentation. Les abeilles assurent donc la survie de ces espèces et de tout le cortège de vie sauvage qui leur est associé.

« Si les abeilles venaient à disparaître, l'humanité n'aurait plus que quatre années devant elle. » Albert Einstein

http://video.google.com/videoplay?docid=-4283473024953372130&ei=
_A5KSpuBDYLF-Abn97WFBw&q=DISPARITION+DES+ABEILLES
+-+La+Fin+d%27un+mystère

__________________________

ALERTE A BABYLONE
un film de Jean Druon

Ce film retrace les conséquences de l'application des nouvelles technologies, comme le nucléaire, les OGM et les nanotechnologies. Bien que ces conséquences portent sur la santé, l'avenir social et les conditions de vie en général, ces techniques sont toujours mises en service sans aucun débat public. L'auteur fait intervenir des chercheurs en agronomie, des juristes et des penseurs critiques qui déplorent le peu d'informations mises à disposition du public par les "organismes de contrôle" qui, bien souvent, au lieu d'exercer un travail de contrôle véritable qui correspondrait à la responsabilité dont ils revêtent pourtant leur poste, aident au contraire à avaliser des décisions déjà prises par le complexe industriel qui les mandate.

http://www.viddler.com/explore/Belphi/videos/43/

http://www.veoh.com/browse/videos/category/educational/watch/
v2462703dDRJCZcw

http://www.dailymotion.com/video/x5qqa3_alerte-a-babylone-1_news

http://www.dailymotion.com/video/x5qqvg_alerte-a-babylone-2_news?from=rss&hmz=706c61796572

http://www.dailymotion.com/playlist/xjpsb_givethemenoughdope_alerte-a-
babylone/video/x5qt4q_alerte-a-babylone-3_news

http://www.dailymotion.com/playlist/xjpsb_givethemenoughdope_alerte-a-
babylone/video/x5qu24_alerte-a-babylone-4_news

http://www.dailymotion.com/playlist/xjpsb_givethemenoughdope_alerte-a-
babylone/video/x5qx79_alerte-a-babylone-5_news

http://www.dailymotion.com/playlist/xjpsb_givethemenoughdope_alerte-a-
babylone/video/x5qy41_alerte-a-babylone-6_news

__________________________

JOURNAL INTIME DES AFFAIRES EN COURS
Denis Robert et les dessous de la finance

ournal intime des affaires en cours - Denis Robert

Après avoir écrit Pendant les affaires, les affaires continuent, Denis Robert, écrivain et journaliste à Libération pendant douze ans, approfondit son sujet et prolonge son livre, cette fois avec un long-métrage et la complicité de Philippe Harel. Ils vont aborder comme sujet, les affaires et les gens qui s'en occupent, patrons, grands et petits, juges, avocats, hommes politiques et faux facturiers, et vont rencontrer pour l'occasion des brokers, des blanchisseurs d'argent, des juges impuissants, des hommes politiques, des intermédiaires discrets et autres pourfendeurs de la corruption...
Michel LIEBGOTT, député de la moselle et maire de Fameck : « je suis convaincu de l’impuissance du politique face à ces groupes économiques … Je constate qu’on ne décide quasiment de plus rien et que tout nous est imposé du sommet et que ces décisions viennent d’ailleurs…. Aujourd’hui c’est l’économie qui domine, le politique ne sert plus à grand-chose, il colmate, il bouche les trous, il fait du soupoudrage, en tout cas il n’est plus celui qui conçoit la société de demain ».

http://www.dailymotion.com/video/xr70t_journal-intime-des-affaires-en-cour_news

__________________________

LES DISSIMULATEURS, révélations sur les circuits de l'argent invisible
Denis Robert et Pascal Lorent

Depuis 1971, le Luxembourg abrite Clearstream, un organisme destiné à faciliter les transactions internationales entre banques. Mais le secret bancaire dissimule des activités inavouables : Clearstream contribue au blanchiment d’argent sale et au financement de réseaux terroristes. Cette investigation au cœur d’un système, véritable brûlot qui fut censuré mais provoqua l’ouverture d’une enquête, a été réalisée grâce au concours d’Ernest Backes, un “insider”.
Quel rapport entre les plus grands scandales bancaires des années 80 ou 90 ? Les morts suspectes du Vatican ? La libération des otages américains à Téhéran ? Les subventions du Fond Monétaire International détournés par des mafieux russes, ou le trou du Crédit Lyonnais. Ce rapport, c’est Clearstream, cette très discrète société spécialisée dans le transfert international de fonds et de valeurs, basé au coeur de la planète financière, à Luxembourg. Ce lien entre des faits si divers, un homme va le nouer, un homme qui parle de l’intérieur du système, Ernest Backes : il est l’un des concepteurs de la technique du clearing, mise en place pour faciliter les échanges d’argent virtuels. En réalité, une sorte de grande lessiveuse mondiale qui a permis des dissimulations aux fins douteuses sous les dehors les plus honorables.
Ce que l’on découvre ? Un système de dissimulation d’opérations bancaires mis en place et utilisé non pas par des mafieux mais par des banquiers, des directeurs financiers, des administrateurs de sociétés implantées partout dans le monde. Ces activités financières peuvent être légales ou criminelles.
Pourquoi les dissimuler ? Par simple souci de confidentialité ou pour blanchir l’argent sale. La fraude pourrait s’évaluer à des centaines de milliards de dollars. Les victimes de ce système sont d’abord les Etats, les millions d’actionnaires et d’épargnants qu’on tient dans l’ignorance de ces pratiques, mais aussi les contribuables. Le scandale est planétaire.
Son origine est localisable. Une des structures qui couvrent et facilitent ces pratiques possède son siège social et l’essentiel de ses locaux à Luxembourg-ville. L’enquête jette une lumière nouvelle sur des affaires restées longtemps obscures : la faillite de la BCCI, le scandale de la banque Ambriosiano, le Crédit Lyonnais, les détournements de la banque russe Menatep.
Comment blanchir l’argent sale dont le montant est estimé par le FMI à 1200 milliards de dollars par an ?
En France, l’argent noir blanchi dans notre économie atteint 40 milliards de francs par an soit 160 millions de francs par jour !
Quels circuits financiers empruntent ces sommes colossales pour changer de couleur ? Jusqu’ici, on ne savait pas trop. Les policiers et magistrats spécialisés dans les enquêtes financières abandonnaient leurs recherches quand les banques perdaient la trace des transactions internationales. L’argent était devenu invisible.
Denis Robert, Ernest Backes et Pascal Lorent ont découvert qu’il existe un “point aveugle” de la Faxmoney. Une sorte de grande lessiveuse mondiale connue jusqu’ici de quelques rares initiés. Car, même invisible, l’argent laisse des traces. Sur des microfiches.
Ce sont ces documents qu’ils ont su trouver, analyser, filmer. Avec eux, on pénètre dans les coulisses secrètes de la haute finance. On comprend mieux comment les plus riches de la planète volent l’argent des plus pauvres.

http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYOOX.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYOOY.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYosE.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYo32.html

http://economie.streaming-video-gratuit.fr/les-dissimulateurs-1-4_iLyROoafYOOX.html
http://economie.streaming-video-gratuit.fr/les-dissimulateurs-2-4_iLyROoafYOOY.html
http://economie.streaming-video-gratuit.fr/les-dissimulateurs-3-4_iLyROoafYosE.html
http://economie.streaming-video-gratuit.fr/les-dissimulateurs-4-4_iLyROoafYo32.html

_________

Le jeudi 3 février 2011, Denis Robert a été blanchi par la Cour de cassation de sa condamnation pour deux de ses livres (Révélation$ et La Boîte noire) et un documentaire (Les Dissimulateurs). La Cour de cassation a annulé les trois condamnations du 16 octobre 2008 pour diffamation. Elle a explicitement reconnu l’intérêt général du sujet et le sérieux de l'enquête. Tout le monde peut maintenant citer partout ce que Denis Robert avais écrit.

__________________________

QUELQUES ASPECTS DU CONSTRUCTIVISME
Ernst von Glasersfeld

Conférence à l'Université Laval, Québec, Canada, 1991

"Tous les concepts qui impliquent une régularité dépendent du point de vue particulier que l'on adopte - à savoir ce que l'on considère et quel type de similitude on recherche. Une conscience capable d'assimilation peut construire des régularité et établir un ordre même dans un monde complètement chaotique. Dans quelle mesure cette construction pourra s'effectuer dépend beaucoup plus des buts choisis et des points de départ déjà construits que de ce qui est donné dans une prétendue réalité."
Ernst von Glasersfeld, Introduction à un constructivisme radical,
dans "L'invention de la réalité, contributions au constructivisme" (1988).

Quelques_aspects_du_constructivisme, Ernst von Glasersfeld
http://www.youtube.com/watch?v=Zhl7ahV0_YU&hl=fr
http://www.youtube.com/watch?v=eV0foQp_vqE&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=2TV4TKsAZAY&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=qdhladFoGv0&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=evCWZMZ5KcA&feature=related

__________________________

CONSTRUCTIVISME RADICAL ET ENSEIGNEMENT
Ernst von Glasersfeld

Conférence à l'Université Laval, Québec, 2001

"On ne doit pas considérer le constructivisme radical comme un moyen d'établir une image ou description d'une réalité absolue, mais seulement comme modèle possible de connaissance élaboré par des organismes cognitifs capables de construire pour eux-mêmes, à partir de leur propre expérience, un monde plus ou moins fiable."
Ernst von Glasersfeld, Introduction à un constructivisme radical,
dans "L'invention de la réalité, contributions au constructivisme" (1988).

Ernst von Glasersfeld, constructivisme radical et enseignement http://www.vonglasersfeld.com

http://www.youtube.com/watch?v=hnsQVbVnzjk

__________________________

DE L'INSÉCURITÉ PUBLIQUE ET DE QUELQUES MOYEN D'Y REMÉDIER

Face à ces situations, si l'on pense que la guerre est une bonne réponse et qu'il faut augmenter la répression, au risque de susciter des réponses encore plus violentes, il est alors logique d'élire des gens de droite ou d'extrême-droite, dont c'est le rôle politique de défendre l'ordre à tout prix. Avec le fascisme au pouvoir, c'est la violence qui devient l'institution centrale, en balayant la démocratie. Il n'y a plus de sentiment d'insécurité, parce que les individus, privés de leurs droits de citoyens, sont désormais dans l'insécurité totale face à l'Etat. C'est la terreur qui devient souveraine. La droite classique, en principe, exprime quant à elle le point de vue d'une minorité de possédants pour qui la sécurité provient du travail des autres et l'insécurité des risques que ceux-ci se révoltent...

http://www.dailymotion.com/video/xrwe3_
de-linsecurite-publique_creation

__________________________

MAI 68 - Récit des événements au jour le jour (INA)

Voici une série de documents ORTF recueillie sur le site de l'I.N.A et remontée en un seul film de 20 minutes. Certes, les commentaires sont ceux d'une télévision d'État mais les images sont là, et leur force peut donner une idée de ce que fut ce mois de mai 1968.

http://www.deljehier.levillage.org/
images/video/evenements_mai_68.htm

__________________________

LE TRIOMPHE DE L'ANARCHIE

Petit montage sur "le triomphe de l'Anarchie", une chanson de l'anarchiste français Charles d'Avray reprise par René Binamé.

http://www.youtube.com/watch?v=2QxNPeW9jFk

__________________________

ÉVARISTE (1968)

Le chercheur Joël Sternheimer enregistre en autogestion, en 1968, sous le pseudonyme d’Évariste (référence à Évariste Galois). Diplômé en 1967 de l'université de Princeton (physique théorique), il a par la suite travaillé en tant que chercheur indépendant sur le sujet controversé de la stimulation de la croissance des plantes par des séquences musicales, sur lesquelles il a déposé un brevet en 1992.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Évariste_(chanteur)

Evatiste - La revolution

La faute à Nanterre
http://www.deljehier.levillage.org/telechargements/mai_68/la_faute_a_nanterre.mp3

La révolution
http://www.deljehier.levillage.org/telechargements/mai_68/la_revolution.mp3

__________________________

CRÈVE SALOPE !

La première chanson de Renaud, qu'il braillait à 16 ans dans la Sorbone, en Mai 68.

http://www.dailymotion.com/video/xeriyj_renaud-creve-salope_music
http://www.youtube.com/watch?v=v4QTO5ORBfU

__________________________

LA COMMUNE N'EST PAS MORTE

Les Barricadiers
http://www.deljehier.levillage.org/telechargements/mai_68/
la_commune_n_est_pas_morte.mp3

__________________________

MARC ROBINE

Le pieu (l'estaca)
http://www.youtube.com/watch?v=PLG-BXRwg1Q

Le Déserteur (Version non censurée)
Première interprétation en 1954, avec les paroles "prévenez vos gendarmes que je serai en arme et que je sais tirer". Après la demande de censure de Paul Faber, conseiller municipal, Vian a reçu de son éditeur, Beuscher une lettre lui suggérant que le dernier couplet ne pouvait pas être publié ainsi. Interdite de diffusion et de vente jusqu'en 1962, Vian, sur les conseils de Mouloudji, aurait changé les paroles. Elles sont donc devenues "que je n'aurai pas d'arme et qu'ils pourront tirer".
http://www.youtube.com/watch?v=DTfh2sMUWfg

__________________________

LA CANAILLE

L'usine + Fighting Music
http://www.dailymotion.com/video/xcugan_la-canaille-l-usine-fighting-music_music

Ni Dieu Ni Maître + Arrêtez ce train
http://www.dailymotion.com/video/xcuhqd_la-canaille-ni-dieu-ni-maitre-arret_music

__________________________

LA JAVA DES BONS ENFANTS

la java des bons enfants - Debord

Chanson anarchiste que certains attribuent à Raymond Callemin, dit Raymond la Science, 1912, alors qu'elle fut écrite par Guy Debord en 1973. La musique est de Francis Lemonnier.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Java_des_Bons-Enfants
http://www.youtube.com/watch?v=5g_WL2XZ3LU

__________________________

In girum imus nocte et consumimur igni (Guy Debord, 1978)

http://www.esprit68.org/ingirum.html
http://www.ubu.com/film/debord_ingirum.html

Film de Guy Debord de 1978. Le titre du film est un palindrome latin qui se lit donc indifféremment de gauche à droite et de droite à gauche et qui signifie « Nous tournons en rond dans la nuit et nous serons dévorés par le feu ».

Début du texte lu dans la voix off du film

"Je ne ferai dans ce film aucune concession au public. Plusieurs excellentes raisons justifient, à mes yeux, une telle conduite ; et je vais les dire. Tout d’abord, il est assez notoire que je n’ai nulle part fait de concessions aux idées dominantes de mon époque, ni à aucun des pouvoirs existants. Par ailleurs, quelle que soit l’époque, rien d’important ne s’est communiqué en ménageant un public, fût-il composé des contemporains de Périclès ; et, dans le miroir glacé de l’écran, les spectateurs ne voient présentement rien qui évoque les citoyens respectables d’une démocratie.

Voilà bien l'essentiel : ce public si parfaitement privé de liberté, et qui a tout supporté, mérite moins que tout autre d'être ménagé. Les manipulateurs de la publicité, avec le cynisme traditionnel de ceux qui savent que les gens sont portés à justifier les affronts dont ils ne se vengent pas, lui annoncent aujourd'hui tranquillement que « quand on aime la vie, on va au cinéma ». Mais cette vie et ce cinéma sont également peu de choses ; et c'est par là qu'ils sont effectivement échangeables avec indifférence.

Le public de cinéma, qui n'a jamais été très bourgeois et qui n'est presque plus populaire, est désormais presque entièrement recruté dans une seule couche sociale, du reste devenue large : celle des petits agents spécialisés dans les divers emplois de ces « services » dont le système productif actuel a si impérieusement besoin : gestion, contrôle, entretien, recherche, enseignement, propagande, amusement et pseudo-critique. C'est là suffisamment dire ce qu'ils sont. Il faut compter aussi, bien sûr, dans ce public qui va encore au cinéma, la même espèce quand, plus jeune, elle n'en est qu'au stade d'un apprentissage sommaire de ces diverses tâches d'encadrement.

Au réalisme et aux accomplissements de ce fameux système, on peut déjà connaître les capacités personnelles des exécutants qu'il a formés. Et en effet ceux-ci se trompent sur tout, et ne peuvent que déraisonner sur des mensonges. Ce sont des salariés pauvres qui se croient des propriétaires, des ignorants mystifiés qui se croient instruits, et des morts qui croient voter.

Comme le mode de production moderne les a durement traités ! De progrès en promotions, ils ont perdu le peu qu'ils avaient, et gagné ce dont personne ne voulait. Ils collectionnent les misères et les humiliations de tous les systèmes d'exploitation du passé ; ils n'en ignorent que la révolte. Ils ressemblent beaucoup aux esclaves, parce qu'ils sont parqués en masse, et à l'étroit, dans de mauvaises bâtisses malsaines et lugubres ; mal nourris d'une alimentation polluée et sans goût ; mal soignés dans leurs maladies toujours renouvelées ; continuellement et mesquinement surveillés ; entretenus dans l'analphabétisme modernisé et les superstitions spectaculaires qui correspondent aux intérêts de leurs maîtres. Ils sont transplantés loin de leurs provinces ou de leurs quartiers, dans un paysage nouveau et hostile, suivant les convenances concentrationnaires de l'industrie présente. Ils ne sont que des chiffres dans des graphiques que dressent des imbéciles.

Ils meurent par séries sur les routes, à chaque épidémie de grippe, à chaque vague de chaleur, à chaque erreur de ceux qui falsifient leurs aliments, à chaque innovation technique profitable aux multiples entrepreneurs d'un décor dont ils essuient les plâtres. Leurs éprouvantes conditions d'existence entraînent leur dégénérescence physique, intellectuelle, mentale. On leur parle toujours comme à des enfants obéissants, à qui il suffit de dire : « il faut », et ils veulent bien le croire. Mais surtout on les traite comme des enfants stupides, devant qui bafouillent et délirent des dizaines de spécialisations paternalistes, improvisées de la veille, leur faisant admettre n'importe quoi en le leur disant n'importe comment ; et aussi bien le contraire le lendemain.

Séparés entre eux par la perte générale de tout langage adéquat aux faits, perte qui leur interdit le moindre dialogue ; séparés par leur incessante concurrence, toujours pressée par le fouet, dans la consommation ostentatoire du néant, et donc séparés par l'envie la moins fondée et la moins capable de trouver quelque satisfaction, ils sont même séparés de leur propres enfants, naguère encore la seule propriété de ceux qui n'ont rien. On leur enlève, en bas âge, le contrôle de ces enfants, déjà leurs rivaux, qui n'écoutent plus du tout les opinions informes de leurs parents, et sourient de leur échec flagrant ; méprisent non sans raison leur origine, et se sentent bien davantage les fils du spectacle régnant que de ceux de ses domestiques qui les ont par hasard engendrés : ils se rêvent les métis de ces nègres-là. Derrière la façade du ravissement simulé, dans ces couples comme entre eux et leur progéniture, on n'échange que des regards de haine."

.../...
"Elle est devenue ingouvernable cette terre gâté où les nouvelles souffrances se déguisent sous le nom des anciens plaisirs et où les gens ont si peur. Ils tournent en rond dans la nuit et ils sont consumés par le feu. Ils se réveillent effarés et ils recherchent en tâtonnant la vie. Le bruit court que ceux qui l'expropriaient l'ont, pour comble, égarée."

"Ce que le spectacle a pris à la réalité, il faut le lui rendre. Les expropriateurs spectaculaires doivent être à leur tour expropriés. Le monde est déjà filmé, il s'agit maintenant de le transformer."

Guy Debord

__________________________

LA SOCIÉTÉ DU SPECTACLE (Guy Debord, 1973)

"Le spectacle n'est pas un ensemble d'images, mais un rapport social entre des personnes, médiatisé par des images.
C'est une vision du monde qui s'est objectivée.
Le spectacle se soumet les hommes vivants dans la mesure où l'économie les a totalement soumis. Il n'est rien que l'économie se développant pour elle-même.
Le spectacle est le moment où la marchandise est parvenue à l'occupation totale de la vie sociale."

http://www.risc.tv/societe/societe-spectacle-guy-debord

__________________________

CRITIQUE DE LA SÉPARATION (Guy Debord, 1961)

Un des plus grands anti-films de tous les temps.
Des personnages vrais, une histoire authentique, sur un thème comme le cinéma n'a jamais osé en traiter...

http://www.dailymotion.com/playlist/xd8b2_MELMOTH
_guy-debord/video/xikqy_guy-debord_shortfilms

http://www.dailymotion.com/video/xikqy_guy-debord_shortfilms

http://www.youtube.com/watch?v=9nC_jFhZE2o&hl=fr

http://www.youtube.com/watch?v=wx8Gj2ED-_Q&feature=related

__________________________

SUR LE PASSAGE DE QUELQUES PERSONNES (Guy Debord, 1959)

Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps.
Paris 1952, les passions et les fêtes d'une époque violente, dans le cours du mouvement et conséquemment par leur côté éphémère.
Film "expérimental" réalisé comme un "documentaire à l'envers", la caméra alterne les plans vagues et des vues en extérieurs où l'évitement systématique de tout élément "digne d'intérêt" (fuite du cadrage dès qu'il rencontre de l'action ou un monument) crée une sensation de malaise renforcée par des commentaires volontairement "ineptes" phrases détournées, citations classiques mélangées à des dialogues puisés dans un film de science fiction... Détournement de publicités commerciales.

http://www.dailymotion.com/video/x60p9l
_guy-debord-sur-le-passage-de-quelqu_creation

__________________________

SUR NOTRE TEMPS... (Guy Debord, 1978)

L’homme séparé de son produit, de plus en plus puissamment produit lui-même tous les détails de son monde, et ainsi se trouve de plus en plus séparé de son monde. D’autant plus sa vie est maintenant son produit, d’autant plus il est séparé de sa vie.
Le spectacle dans la société correspond à une fabrication concrète de l’aliénation. L’expansion économique est principalement l’expansion de cette production industrielle précise. Ce qui croît avec l’économie se mouvant pour elle-même ne peut être que l’aliénation qui était justement dans son noyau originel.
Le travailleur ne se produit pas lui-même, il produit une puissance indépendante. Le succès de cette production, son abondance, revient vers le producteur comme abondance de la dépossession. Tout le temps et l’espace de son monde lui deviennent étrangers avec l’accumulation de ses produits aliénés. Le spectacle est la carte de ce nouveau monde, carte qui recouvre exactement son territoire. Les forces mêmes qui nous ont échappé se montrent à nous dans toute leur puissance.

Debord, sur notre temps

http://www.dailymotion.com/Lesbrasmentombent

http://www.dailymotion.com/user/Lesbrasmentombent/video
/x8jv9n_sur-notre-temps-1sur2_news

http://www.dailymotion.com/video/x8jv9n_sur-notre-temps-1sur2_news

http://www.dailymotion.com/video/x8jw24_sur-notre-temps-2sur2_news

__________________________

LA DIALECTIQUE PEUT-ELLE CASSER DES BRIQUES ?

Détournement situationniste de René Viennet, 1973.

LA DIALECTIQUE PEUT-ELLE CASSER DES BRIQUES

http://www.dailymotion.com/video/x1rgea_la-dialectique-peutelle-15_politics

http://www.dailymotion.com/video/x1rjks_la-dialectiquerene-vienet-partie-25

http://www.dailymotion.com/related/x1rjks/video/x1rnvu_
la-dialectiquerene-vienet-partie-35_politics?hmz=746162

http://www.dailymotion.com/related/x1rnvu/video/x1rp9z_
la-dialectiquerene-vienet-partie-45_politics?hmz=746162

http://www.dailymotion.com/related/x1rp9z/video/x1rx56_
la-dialectique-partie-55_politics?hmz=746162

__________________________

LA VIE S'ÉCOULE, LA VIE S'ENFUIT

la vie s ecoule - Raoul Vaneigem Paroles de Raoul Vaneigem, musique de Francis Lemonnier

http://www.dailymotion.com/video/x69t2x_
la-vie-s-ecoule-la-vie-s-enfuit-van_music

http://www.youtube.com/watch?v=9PmLVfPvwZ0

Télécharger le clip : http://acephale.free.fr/ibubolo/laviesecoule.wmv

La vie s'écoule, la vie s'enfuit
Les jours défilent au pas de l'ennui
Parti des rouges, parti des gris
Nos révolutions sont trahies

Le travail tue, le travail paie
Le temps s'achète au supermarché
Le temps payé ne revient plus
La jeunesse meurt de temps perdu

Les yeux faits pour l'amour d'aimer
Sont le reflet d'un monde d'objets.
Sans rêve et sans réalité
Aux images nous sommes condamnés

Les fusillés, les affamés
Viennent vers nous du fond du passé
Rien n'a changé mais tout commence
Et va mûrir dans la violence

Brûlez, repaires de curés,
Nids de marchands, de policiers
Au vent qui sème la tempête
Se récoltent les jours de fête

Les fusils sur nous dirigés
Contre les chefs vont se retourner
Plus de dirigeants, plus d'État
Pour profiter de nos combats

__________________________

LES TEMPS MORTS (Topor)

Topor, Les temps morts

Court métrage sur la barbarie à propos de la violence mortifère des Hommes,
de René Laloux et Roland Topor, texte de Jacques Sternberg, 1964.
http://www.dailymotion.com/video/xvmwq_topor-les-temps-morts_creation

__________________________

L'AGE D'OR (Luis Bunuel et Salvador Dali)

C'est l'histoire de deux amants que séparent les conventions familiales et sociales et les interdits sexuels et religieux. Le film est une succession d'épisodes allégoriques teintés d'humour noir, commençant par un documentaire sur les scorpions et s'achevant sur une transposition des « Cent Vingt Journées de Sodome » de Sade.
Luis Bunuel a jeté avec L'Âge d'or le seul cri, le plus inimitable hurlement en faveur de la liberté humaine de toute l'histoire du cinéma.

L'age d'or - Luis Bunuel et Salvador Dali

http://video.google.fr/videoplay?docid=7633509394552540790&ei
=QHlTSuL8B4Ht-Abb-7TjCw&hl=fr

__________________________

Le pire ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance
mais l'illusion de la connaissance.

http://www.youtube.com/user/ThePlot911
http://www.univerevolution.org/

ESPRIT 68

http://www.esprit68.org/liensvideo.html

ACTE-GRATUIT

http://www.acte-gratuit.net/regarde-sans-tes-yeux-comme-tu-fais-du-velo-sans-les-mains.html

UBU

http://www.ubu.com/film/

DES FILMS POUR SE RENCONTRER ET TRANSFORMER LA SOCIÉTÉ

http://voiretagir.com/film.php

TÉLÉCHARGER DE LA MUSIQUE GRATUITE ET LIBRE LÉGALEMENT

http://rezal404.org/wikini/wakka.php?wiki=Mp3Legal (annuaire)

TRUC À DIRE - Charly et ses potes

http://www.trucadire.com/

POIL À GRATTER

http://mattlouf.tk/

REBELLYON TV

http://rebellyon.tv/-video-3-.html

__________________________

The ChangeBook / Google+ / Facebook inventin / Facebook Lukas Stella